L'histoire de Donkervoort

FONTE ZOOM:
Donkervoort a toujours été l'une des rares marques de voitures qui notre pays. Ce est une marque que parmi les amateurs de conduite récolte appréciation beaucoup pure. La première Donkervoort est née en 1978, quand son créateur Joop Donkervoort construit sa propre interprétation de la Lotus Seven. Depuis, le concept a peu changé, mais la société et la technologie encore plus.

Première voiture à partir d'un petit hangar

La première Donkervoort est né dans un petit hangar dans Tienhoven, où le fondateur Joop Donkervoort un modèle construit en utilisant la Lotus Seven, une voiture de sport emblématique et beaucoup imité. Donkervoort a été impressionné par le caractère puriste et le concept de la voiture. La Lotus Seven excellé sur la piste et a quitté avec facilité voitures beaucoup plus forts derrière lui. Le concept était simple mais réussie: la Lotus Seven était un véhicule ultra-léger, qui ne fait plus que nécessaire des affaires étaient présents. Tout a été dominée par le sentiment, de performance et de gain de poids et cela combiné avec un moteur raisonnablement puissant, a causé certains fans décrivent souvent comme une manipulation ?? de kart-like ??. Ce sauvage Joop Donkervoort et de la Donkervoort S7 est la première étape mis tant.


La Donkervoort S7 sélectionnée un moteur quatre cylindres de 1,6 litres de Ford. Un quatre cylindres ordinaire avec une puissance de 66 kW / 90 ch, qui comprend également la Ford Escort servi. S7 a été équipée d'une boîte à quatre vitesses et l'essieu arrière droit sorti d'une escorte.

Donkervoort se agrandit et déménage

Il se est bien passé avec Donkervoort. Le hangar dans Tienhoven était trop petite et à répondre à la demande, la société a dû se déplacer. Donkervoort se installe à Loosdrecht à partir de laquelle le concept de la S7 a été développée. En 1985, la S8 est venu comme successeur de la S7. Ce était un développement en particulier a fait un grand pas en avant en termes de maniabilité. Le train a été complètement renouvelé et le spectacle a reçu un coup de pouce grâce à un nouveau moteur Ford avec 81 kW / 110 ch. Il y avait aussi un système de freinage amélioré et a fait deux réservoirs en aluminium pour le stockage de carburant et meilleure répartition du poids.


La S8 est bientôt développé. Son successeur, le S8A était plus large et plus lumineux en appliquant des panneaux d'aluminium collés. Il a également reçu une suspension arrière indépendante et une boîte de vitesses à cinq rapports. L'apparition a été pris en charge: le nez, le capot et les portes ont été redessinés.


Donkervoort fête son anniversaire

En 1988, quatrième Donkervoort son 10e anniversaire, qui a été célébrée avec le D10. Le D10 est toujours resté très exclusif: il y avait, en fait, seulement 10 exemplaires ont été construits, seulement dans une couleur rouge vif. La Donkervoort D10 était une voiture de sport très puriste sans pare-brise et d'une puissance de 140 kW / 190 ch. En 4,8 secondes, il a sprinté 0-100 km / h.


Il y avait également des modèles sont vendus. Par conséquent, depuis 1986, disponible à travers le développement de la suite S8A: l'S8AT. Le S8AT utilisé le châssis du S8A mais Donkervoort a été confronté à un défi difficile. Donkervoort produits ne répondaient pas aux exigences environnementales. Pour satisfaire cette exigence, les moteurs doivent être équipés d'un convertisseur catalytique. Le problème était que les quelques puissants moteurs Ford ont très peu de pouvoir sur les détenus après l'installation d'un catalyseur. Ford ne avait pas de bonnes solutions de rechange disponibles. Ainsi Donkervoort a décidé de construire leur propre moteur. La société a pris un moteur 2,0 litres à huit soupapes de Ford comme un point de départ et édité un turbocompresseur Garret ici. Le moteur lui-même a été modifié: un refroidisseur intermédiaire a été ajouté, les pistons standards ont été remplacées par des copies de Cosworth et le système d'injection a été mis à niveau. Cours était également présent catalyseur obligatoire et que Donkervoort venu avec un moteur et réuni et a rendu au moins 125 kW / 170 ch aux exigences environnementales. Il a également été foré avec une cylindrée de 2,2 litres et il a pris Donkervoort 140 kW / 190 ch. Le S8AT technologie a également emprunté à la D10: d'abord utilisé l'S8AT de la D10 venant suspension avant et arrière et plus tard utilisé châssis plus solide et plus rigide de la D10. Enfin, il y avait encore des freins à disque à l'arrière.


Ford et Donkervoort trouver quelqu'un d'autre à nouveau
Le cours du temps ne se arrête pas. Lorsque Donkervoort en 1993 a décidé que le temps a été faite pour un successeur au S8AT, Ford avait sauts de développement de moteur. Leurs moteurs Zetec trouvés dans les courses déjà cassé et Donkervoort seraient aussi ne me dérangerait pas de réutiliser les moteurs Ford. La nouvelle Donkervoort D8 Zetec était, qui est encore très populaire aujourd'hui à ce jour. Non seulement l'apparence a été grandement modifié, il y avait aussi un moteur Ford Zetec de 103 kW / 140 ch ou 118 kW / 160 ch sous le capot. En outre Zetec pourrait faire une version spéciale avec un intérieur sportif qui avait aussi plusieurs pièces en fibre de carbone.


Faisait également partie de la maison a été Ford Cosworth tuner, que les très fortes moteurs internes. La Donkervoort D8 est venu une version spéciale Cosworth. La Donkervoort D8 Cosworth a offert un moteur de 2,0 litres à quatre cylindres avec une puissance allant de 162 kW / 220 ch à 206 kW / 280 ch. Il avait la configuration la plus rapide seulement 4,8 secondes pour le sprint de 0 à 100 km / h. Le superlatif était la D8 Cosworth Sport, qui avait un châssis léger, ailes supplémentaires et un intérieur sportif. En outre, cette version a été fourni avec amortisseurs réglables dont il était également une piste digne. La Donkervoort D8 Cosworth a été faite de 1994 à 1998.


Audi remplace Ford
Bien que la production de la D8 Cosworth a duré jusqu'en 1998, Donkervoort a décidé en 1996 d'arrêter la coopération avec Ford et procéder à Audi. Audi pourrait aussi fournir des moteurs modernes et efficaces et légers turbo 1,8 litres. Le D8 a été fourni avec ces moteurs Audi dans une série de 110 kW / 150 ch à 176 kW / 240 ch. Avec un nouveau châssis et les moteurs Audi légers le poids à vide de la Donkervoort D8 était seulement 630 kg. à mentir.


Donkervoort D20 avec le moteur V6
Le partenariat avec Audi a également entraîné une Donkervoort avec un V6 Audi dérivés. Ce est le D20, qui a été principalement développée en vue de l'utilisation du circuit. Il a même été appelé une série de course spéciale pour la vie: la Coupe du D20 Donkervoort. Première Donkervoort D20 avait le moteur et la boîte sont à l'arrière, de sorte que le poids était mieux. La Donkervoort D20 a donné une puissance de 206 kW / 280 ch.


Ajustements pour la frontière
La réputation de Donkervoort a également été de plus en plus à l'étranger. Donkervoort a été confronté à des réglementations différentes dans d'autres pays, afin que la voiture avait parfois piste trop étroite pour être approuvé pour un usage public. Par conséquent, de 2002 à 2007 est venu le large piste D8, donc avec une piste plus large.


Les temps changent, d'abord fermé Donkervoort
Donkervoort en 2005 a commencé un prestige: les D8 270 RS. Les Donkervoort D8 270 RS pulvérisé le record du tour pour les voitures de production sur la Nordschleife, qui se tenait toujours au nom de la Porsche Carrera GT. Les D8 270 RS est venu comme une édition limitée sur le marché, ce qui a été appelé à participer dans le sport automobile international. Il ont été faites 25 et chaque copie a été fournie avec un numéro de série unique. Par rapport à la D8 D8 distingue le RS 270 lui-même par un autre nez d'ouvertures plus grandes et les radiateurs de refroidissement supplémentaires sur les côtés. En termes de technique apporté Donkervoort D8 270 RS à une sortie de 199 kW / 270 ch grâce à l'utilisation d'un turbo plus gros et intermédiaire et injection de carburant modifiée.


L'arrivée de la D8 GT en 2007 était une étape importante pour Donkervoort. La D8 GT est disponible avec un moteur turbo de 1,8 litre d'Audi avec une capacité de 132 kW soit / 180 ch, 154 kW / 210 ch ou 199 kW / 270 ch. Le plus fort la version sprint à quatre secondes de 0 à 100 km / h et atteint une vitesse de pointe de 250 km / h. Il pèse à peine plus lourd que la version ouverte de la D8 et est l'une des GT les plus claires et les plus rapides dans le monde.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité