Les migrants qui sont venus aux Pays-Bas après la Seconde Guerre mondiale

FONTE ZOOM:
Ici vous trouverez une image de ce qui se passait migration après la Seconde Guerre mondiale. Il est verteldt dans l'ordre tôt à partir de maintenant. Voici une image esquissée par lequel les immigrés sont venus aux Pays-Bas dans la Seconde Guerre mondiale. Elles sont présentées dans l'ordre chronologique, de 1945 à aujourd'hui.

Néerlandais indienne

Le premier groupe de migrants aux Pays-Bas, les Indes néerlandaises, il ya environ 290 000 viennent aux Pays-Bas. Sous les Hollandais indiennes sont différents groupes, à savoir les totoks, les natifs de indo ??. Ce sont les différents groupes de population dans la société indienne.

L'arrivée des Indes néerlandaises en raison de la passé colonial des Pays-Bas en Indonésie, à savoir la population indienne a combattu dans la KNIL, de sorte qu'ils ne pouvaient pas rester plus longtemps en Indonésie, parce qu'ils étaient considérés par la population comme un ennemi.

Moluques

De 1951, il ya beaucoup de Moluquois venu aux Pays-Bas, ce est parce que les Moluques pas l'état indo tunisien voulaient sujets parce que les Moluques avaient combattu avec pendant les opérations dans le KNIL. Lorsque de nombreux navires sont pleins de Moluquois venu aux Pays-Bas, qui pensait à savoir que leur côté aux Pays-Bas Que dire de plus étaient, cependant, ils ne étaient pas. Ainsi, ils ont pris de nombreuses mesures, comme un otage train détournement d'une école.

Suriname

En 1954, la Charte pour le Royaume des Pays-Bas a pris effet, faisant Suriname, des Antilles, et les Néerlandais ont été richement apprécié. Par conséquent, les Surinamais et Antillais obtenu entrée libre dans l'Europe. En 1970, le Suriname courant a progressé forte; Il y avait à savoir crise économique dans l'indépendance du Suriname de 1974 -1975, quand il n'y avait plus Surinam aux Pays-Bas. Entré lors encore plus Suriname au Suriname depuis le politiquement et économiquement pas vraiment bien couru. Aux Pays-Bas, à savoir bien, alors elle voulait tellement à émigrer aux Pays-Bas.

Antilles et d'Aruba

Auparavant, il y avait peu de preuves de la migration des Antilles et d'Aruba aux Pays-Bas, étaient généralement des étudiants qui sont restés ici quelques années et ensuite à nouveau. Depuis les années soixante, il y avait 2 500 Antillais aux Pays-Bas, car il y avait un chômage élevé dans les Antilles. Antillais voulaient également pas d'indépendance qu'ils voulaient continuer à faire partie du Royaume des Pays-Bas. Et ainsi de conserver l'accès au Pays-Bas. Ainsi, la migration des Antilles et d'Aruba a des raisons politiques et économiques, à émigrer aux Pays-Bas.

Est venu du travail dans les pays suivants en particulier pour ceux qui viennent aux Pays-Bas erbeid temporairement Italie, Espagne, Portugal, Turquie, Grèce, Maroc, Tunisie et de la Yougoslavie.

Après la seconde guerre mondiale dans laquelle les Pays-Bas avait été très en ruines, ils construisaient nouveau Pays-Bas. Vers 1950, les Pays-Bas avait une pénurie de main-d'œuvre. Les Néerlandais ne ont pas voulu faire un travail non qualifié. A eu lieu lorsque le gouvernement voulait le recrutement et l'employé ensemble, il n'y avait que partout les gens retirés des terres qui étaient les pays: Italie, Espagne, Portugal, Turquie, Grèce, Maroc, Tunisie et Yougoslavie. De 1960, il y avait des contrats de recrutement entre les pays méditerranéens Pays-Bas, qui sont les pays mentionnés ci-dessus. En bref, le gouvernement se est ingéré avec elle. Maintenant, les Turcs et les Marocains sont considérés comme le plus grand groupe d'immigrants en provenance des pays méditerranéens, alors qu'il ne était absolument pas autour en 1960.

Entre 1960 et 1970, il ya beaucoup de travailleurs migrants retournés dans leur ancien pays, environ 60 pour cent en retourna. Ce est parce que la fin des années 60 était beaucoup de chômage, mais pas chez les travailleurs invités parce que le Néerlandais ne voulait pas faire ce travail.

Depuis les années soixante-dix, il y avait le regroupement familial et l'immigration familiale. migration de regroupement familial est, laissez votre famille viennent du pays d'origine aux Pays-Bas. la migration de la formation de la famille est, choisissez votre partenaire de votre pays d'origine. Ces deux choses se sont produites plus chez les Turcs et les Marocains. En ce moment même, il ya moins formation de la famille migrations lieu comme à l'époque, de nombreux enfants des travailleurs migrants à trouver leur partenaire aux Pays-Bas.

Pologne

Partir de 2006, de plus en plus des pôles aux Pays-Bas pour travailler ici, ils travaillent généralement dans le secteur primaire, l'agriculture, la production de fruits. Les pôles sont libres d'appartenir à se installer dans le Pays-Bas, parce que les Pays-Bas et la Pologne, à la fois dans l'Union européenne.

Réfugiés et demandeurs d'asile

En 1951, un contrat conclu par un réfugié qu'il y est maintenant appelé la Convention de Genève. Il indique qui est maintenant un réfugié et qui ne est pas. Seulement trois pour cent de ces 18 millions ont trouvé refuge dans cette Europe riche. Un réfugié sera accordé l'asile et de l'asile car il deviendra alors un demandeur d'asile. Les réfugiés fuient parce qu'ils sont à la recherche d'un pays plus sûr, où un avenir. Les pays d'origine des réfugiés viennent principalement, l'Irak, le Pakistan, la Somalie, l'Iran, l'Afghanistan, le Vietnam, l'Ethiopie, le Sri Lanka, le Congo, la Syrie, l'Angola, le Soudan, le Libéria, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie-et-Monténégro.

Les demandeurs d'asile sont généralement très instruits, ils ont souvent une expérience dans les métiers qualifiés. Ils aiment travailler aux Pays-Bas dans leur ancienne profession, cependant, que si le demandeur devrait être reconnue aux Pays-Bas. est la reconnaissance des qualifications étrangères ?? ne est pas un énorme problème, ce est vrai que ce est un énorme problème, parce que les réfugiés sont habituellement très instruite, tout en étant mis en non qualifiés aux Pays-Bas parce qu'ils ?? s pas reconnaître les diplômes.

Émigration 20e siècle

Par rapport à 2001. Il se agit d'une augmentation de l'émigration à l'étranger. Ce est à cause de la foule, le temps, l'espace limité, l'insécurité dans les Pays-Bas. Dans le premier trimestre de 2006 a laissé 29 000 personnes de la Pays-Bas, et continue à suivre, parce que les Pays-Bas est pleine. Les émigrés quittent ou vers des pays voisins comme la Belgique et l'Allemagne, mais ils ont aussi souvent partent pour la Nouvelle-Zélande, le Canada, les États-Unis, l'Australie et l'Afrique du Sud.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité