Beau-père - droits

FONTE ZOOM:

Qui soutient beau-père comme son partenaire de la parentalité, a aussi des droits. Vous devriez également trouver dans cette situation difficile exactement sur les droits et obligations, et de savoir où se situent les limites.

La position du beau-père devant la loi

  • Est-ce une personne avec un ou plusieurs enfants d'un nouveau partenariat, il est appelé le nouveau partenaire dans le beau-père vernaculaire. Le beau-père aide son partenaire dans les soins et l'éducation de leurs enfants. Par la loi, ne se posera que droits et devoirs, si les deux partenaires de se marier ou de créer des partenariats enregistrés.
  • Notez que l'étape-partenaire pour les enfants de son partenaire n'a pas la garde ou des droits juridiques. La loi prévoit seulement qu'il doit aider à l'éducation et aux soins.
  • Dans de nombreuses situations quotidiennes peuvent survenir dans lequel l'étape-partenaires ne peuvent pas décider ou sont très limitées. Pour contrer ce fait, les mères peuvent partenaire, le «garde limitée" au titre du § 1687B accorder Code civil.
  • L'étape-partenaire peut alors au moins prendre des décisions pour l'enfant qui n'a pas pris beaucoup d'impact sur le développement des enfants. Grâce à cette petite excuse de garde à l'école peut être signé ou la participation à des réunions de parents est possible. L'étape-partenaire ne peut pas décider quelle école l'enfant est ou si une intervention chirurgicale peut être effectuée, cependant, par exemple. Notez que l'étape-partenaire peut être un opertation ne est approuvée que si une situation d'urgence existe. Alors peut être levée sur le consentement de la mère.

Les droits de le beau-père

  • Vous devez être conscient que le beau-père a beaucoup de droits et obligations, et qu'il certainement beaucoup de droits sont bafoués, les parents sont réservés. Il a, après une séparation de son partenaire aucun des droits de visite avec l'enfant. Bien qu'il soit l'une des personnes étroitement liées, mais l'enfant peut participer qu'avec l'autorisation du parent, à l'exception de sa visite est manifestement le bien-être de l'enfant, alors il peut par § 1685 du Code civil, paragraphe 2 de la visite de l'enfant sont autorisés.
  • Meurt, la mère de l'enfant, puis la belle-fille reste avec son beau-père quand un arrangement de rétention est obtenue. Ce est en dépit de la détention préventive reste avec le père biologique. Remarque le lieu ne est pas destiné à être permanent et devrait faciliter l'enfant que la transition vers le parent gardien.
  • En ce qui concerne la loi de succession est que le partenaire de l'étape et un enfant de son partenaire ne sont pas liés. Est-ce que l'étape-partenaire, l'enfant ne est pas un héritier légitime de succession légale. Voulez-vous d'hériter de la enfant quelque chose, il doit être déclaré dans la volonté.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité