Fin de bail

FONTE ZOOM:
Cette partie du Titre 4. Div 5 cotée à la résiliation du bail. Il indique les conditions dans lesquelles le bail peut être résilié par les parties. Il se avère bientôt que la loi prévoit que le locataire une protection étendue aux Pays-Bas. Résiliation par le propriétaire sans le consentement du locataire est donc un long processus qui doit être précise et à l'article soins de afgewerkt.Dit fait partie d'une émission spéciale sur le contrat de location. Paragraphe 4. Fin de bail

Article 271

1. Nonobstant l'article 228 paragraphe 1 se termine un contrat de location à durée déterminée non par l'expiration de la période de location; ils peuvent par chaque partie être résiliés moyennant le paiement du loyer convenu jours, ne sont pas pour le passage de quelque temps.
2. indéfiniment engagés ou indéfiniment étendue location peut être résilié par l'une des parties à une date convenue pour le paiement du loyer.
3. La dénonciation se fera par huissier ou par lettre recommandée. Conformément à l'article 266 du conjoint ou du partenaire enregistré du locataire co-locataire, l'annulation des deux conjoints ou partenaires enregistrés doit être effectuée séparément.
4. Résiliation par le locateur doit indiquer les motifs à peine de nullité qui a conduit à la résiliation. Une résiliation par le propriétaire pour des motifs autres que ceux visés à l'article 274 paragraphe 1 est nulle. Le locataire doit être demandée dans l'avis doit, dans les six semaines au locateur ou non consentir à la résiliation du contrat.
5. En cas de résiliation, les délais suivants doivent être respectés:
un de l'annulation par le locataire:. une période égale à la durée qui se écoule entre deux paiements successifs du loyer convenu jour, mais pas moins d'un mois et pas plus de trois mois;
b. par avis au propriétaire: un terme au moins trois mois pour chaque année que le locataire sous contrat continue avait loué l'utilisation prolongée d'un mois jusqu'à six mois.
6. Un avis que, contrairement à l'alinéa 1, paragraphe 3 ou 5 sous une annulation est faite et en vigueur à une période plus courte est fait que ceux du paragraphe 5 b néanmoins si elles ont été effectuées à la date et sous réserve prescrite de la période prescrite.
7. Toute stipulation qui est contraire au paragraphe 5 dans un délai plus long ou qui acceptent un délai plus court contraire au paragraphe 5 b ou dérogeant autres dispositions du présent article est nul. Aussi annuler toute clause qui termine le bail sans préavis.
8. Le présent article ne se applique pas si la rupture intervient par consentement mutuel après la location a commencé.

Article 272

1. bail résilié reste, à moins que le locataire, le contrat a pris fin ou après l'annulation a consenti par le propriétaire par écrit de la résiliation, de la journée qui a été valablement résilié de plein droit en vigueur, jusqu'à ce que le juge a irrévocablement décidé sur une réclamation destiné par le propriétaire comme au paragraphe 2.
2. Le bailleur peut, si elle six semaines après l'avis n'a pas reçu un avis écrit du locataire qu'il consent à la résiliation du bail, pour les motifs énoncés dans l'avis de demande que le tribunal doit déterminer l'heure à laquelle le bail prendra fin.

Article 273

1. Au moment de décider sur la demande visée à l'article 272 paragraphe 2, le tribunal prend en considération que les motifs énoncés dans l'avis.
2. Si le tribunal rejette la demande, le droit du contrat est prolongé. Le juge décide si le contrat à durée indéterminée ou pour une donnée par l'un certain temps est prolongée.
3. Si le tribunal accorde la requête, il trouve aussi le temps de l'évacuation. L'affectation compte comme une condamnation à l'expulsion à l'époque.

Article 274

1. Le juge peut affecter la demande
. Si le locataire ne se est pas comporté comme il sied à un bon locataire;
b. si le propriétaire fonde sa demande sur une disposition tels que définis au paragraphe 2 et les exigences de ce paragraphe sont remplies, à moins que le propriétaire n'a plus d'intérêt à l'évacuation;
c. si le propriétaire peut prouver qu'il a loué un urgent besoin, pour son propre usage, la disposition de logements locatifs ne comprenant pas que de lui, les intérêts des deux parties et sous-locataires dans l'équité en compte, ne peuvent pas se attendre à ce que le bail est renouvelé, et aussi que le locataire autre que le locataire visé au paragraphe 4, les autres peuvent obtenir un logement adéquat;
d. si le locataire ne consent pas à une offre raisonnable pour conclure un nouveau bail à l'égard du même espace de vie, dans la mesure où, dans le cas vertu de l'article 2 du bail résilié applique, cette offre ne est pas modifie le loyer ou le service;
e. si le propriétaire veut atteindre en vertu d'un zonage applicable à la destination couché loué;
f. si le bail est un logement non-indépendant, qui fait partie de la maison où le propriétaire a sa résidence principale, et le propriétaire peut prouver que ses intérêts en cas de cessation du contrat de location l'emportent sur celui de la locataire continue.
2. Dans le cas où stipulé explicitement que le logement loué après la période convenue à cette clause doit être libérée, le propriétaire en vertu du paragraphe 1 peut préambule et en b, sur la demande que les motifs de clause mentionnée dans ce paragraphe:
. Si le propriétaire n'a pas habité lui-même le salon, et il n'a pas loués auparavant, après cette date entraînera la maison elle-même;
b. si le propriétaire qui le précédent occupant de la résidence, après l'expiration de cette période qui veulent se impliquer à nouveau vivre;
c. si le propriétaire à qui le droit du locataire précédent après ce terme pour inclure la maison à nouveau, ce locataire veut donner l'occasion de le faire.
3. propre usage au sens du paragraphe 1 c, est entendu pour inclure:
a. rénovation de logement qui ne est pas possible sans la résiliation du bail, et
b. fournir un logement indépendant à une personne handicapée si cette propriété:
1 °. déjà en cours de construction décorées et conçues pour une occupation par une personne handicapée, ou
2 °. après la construction avec le soutien financier modifiée vertu de la législation dans le but de l'habitation par une personne handicapée;
c. fournir un aîné d'une maison indépendante qui fait partie d'un complexe de résidences indépendantes, qui était déjà complexe dans sa construction et aménagement destinés à être occupés par des personnes âgées.
Pour déterminer si d'autres établissements pour le locataire est approprié, le tribunal ne tient pas compte des contributions de l'Empire, dont le locataire pour compenser les coûts associés à la jouissance d'une maison, peuvent obtenir.
4. propre usage au sens du paragraphe 1 c, en outre, comprend également la fourniture d'un logement à un étudiant si:
1 °. ceux qui vivent sous le bail est destiné aux étudiants, comme prévu dans le présent paragraphe;
2 °. le locataire contre laquelle la demande est faite en vertu du paragraphe 1, n'a pas accédé à une demande écrite du propriétaire, qu'il peut le faire chaque année, dans les trois mois, une copie de la preuve d'inscription à un établissement, une université ou un collège visé dans le présent paragraphe doit imposer à l'année universitaire en cours, et
3 °. dans le bail avec le locataire contre laquelle la demande est présentée conformément au paragraphe 1, prévoit que ceux qui vivent après la résiliation du bail à nouveau un étudiant visé seront loués dans ce paragraphe.
Sous étudiant dans ce paragraphe signifie un participant qui est inscrit dans un établissement visé à l'article 1.1.1, le paragraphe b de la Loi sur l'éducation et la formation professionnelle, ou un étudiant qui est inscrit à une université ou un collège tel que défini à l'article 1.2, les parties a et b de la loi sur l'enseignement supérieur et la recherche scientifique.
5. Une demande, sur la base de son usage au sens du paragraphe 1 c ne est pas cessible
un concernant le logement dont le chapitre II de la loi sur le logement se applique, aussi longtemps que le propriétaire sans permis de logement visée à l'article 7 paragraphe 1 de cette loi consulte sauf se il existe dans son propre usage autre qu'une habitation rien.;
b. si le propriétaire le successeur légal de l'ancien propriétaire et l'annulation est faite dans les trois ans après la succession a été avisée par écrit par le locataire.
6. Dans les cas visés au paragraphe 1 sous A et D, le tribunal peut, avant qu'il ne affecte la demande au locataire pour permettre un délai maximum d'un mois pour se conformer à ses obligations ou d'accepter l'offre.
7. handicapée est définie au paragraphe une personne qui éprouve des limitations démontrables en raison de maladie ou d'infirmité.

Article 275

Le tribunal peut dans sa décision d'octroi de la demande de résiliation du bail sur les motifs visés à l'article 274 paragraphe 1 c et e, déterminer un montant que le locateur doit verser au locataire une compensation pour ses déménagements et de coûts d'installation . Avant de donner une décision, lorsque ce montant est établie, le tribunal informe les parties de son intention et de fixer un délai dans lequel le propriétaire peut retirer le préavis. Est-ce que le propriétaire de ce pouvoir, le tribunal décidera uniquement sur les coûts.

Article 276

1. Si le propriétaire a résilié le contrat pour les motifs visés à l'article 274 paragraphe 1 c et la demande de résiliation du bail est cédé ou le locataire a convenu de la résiliation, le propriétaire contre le locataire est tenu de verser une indemnité si la volonté de prendre le propre usage durable loué n'a pas été présente dans la réalité.
2. Sauf preuve contraire qui serait réputé ne pas avoir été présent si, dans l'année suivant la fin du contrat, le durable loué car il est en cours d'utilisation.
3. Le droit à une créance sur les motifs visés à l'article 274 paragraphe 1 c, attribue, peut déterminer la demande ou ex officio du locataire un montant que le locateur doit payer au locataire, se il se avère plus tard que la volonté prendre le durable loué utilisé par effectivement pas été présent, nonobstant le droit du locataire à une indemnisation complémentaire.
4. La demande du locataire en vertu du présent article expire cinq ans après la fin du bail.
5. Le propriétaire est également tenu de payer des dommages contre les sous-locataires qui se sont qualifiés cadavre est sous-loué ou qui avaient compétence en vertu de l'article 269 de poursuivre leur contrat avec le bailleur principal. Les paragraphes précédents se appliquent mutatis mutandis.

Article 277

1. Si le tribunal a prolongé le bail, le propriétaire peut l'accord, sous réserve de l'article 271 et de dénoncer les limites spécifiées au paragraphe 2 et recouvrés conformément aux articles 272 à 274 que le tribunal déterminera le moment où le accord prendra fin.
2. Si le tribunal a prolongé le contrat à durée indéterminée, le propriétaire ne peut mettre fin plus tôt que ses nouveau trois ans après la décision est devenue définitive. Si le tribunal a prolongé le contrat pour une durée déterminée, le propriétaire ne peut y mettre fin au plus tôt trois mois avant la fin du temps qui a été prolongé.

Article 278

1. Un bail de logements qui ne sont pas conformément à l'article 269 après la résiliation du bail de la tête par le bailleur principal continue, se termine par le juge à la demande du bailleur principal conformément à l'article 273 paragraphe 3 de cette période de l'évacuation.
2. Si le locataire principal à la fin et la détermination du moment de l'évacuation n'a pas suffisamment protéger contre les intérêts de la sous-locataire, il doit indemniser le sous-locataire donc sa perte.
3. Le locataire principal contre laquelle une action par le propriétaire de la tête, qui affecte également les intérêts de la sous-locataire a le droit d'appeler cela en question.

Article 279

1. Si un défaut au sens de l'article 204, la part des logements locatifs qui est nécessaire pour le locataire et sa famille pour la vie, rend inhabitables ou au travail pour remédier à un tel défaut ne ou le feront, le locataire a droit au louer pour dissoudre sur la base de l'article 267 du Livre 6.
2. Le locataire a le même pouvoir, lorsque l'utilisation de l'hébergement loué donne dangers.
3. L'article 210 paragraphe 2 se applique mutatis mutandis.

Article 280

Avant sur la base de l'article 231 pour parler à un dissolution de, le tribunal peut accorder au locataire un délai maximum d'un mois pour se conformer à ses obligations.

Article 281

1. Si quelqu'un sur la base de l'article 226 lettre est devenue une vertu et vise à atteindre un règlement de zonage valide sur la destination évidente loué, dissout le tribunal à la demande du propriétaire pour déterminer le bail d'un jour par lui.
2. Le locataire et le sous-locataire qui se est qualifié cadavre est sous-loués ou avec qui le bail différemment sur la base de l'article 269 serait poursuivi, ont droit à une indemnisation. Lorsque la période de location ou sous-location sans le temps de dissolution pour un an ou plus auraient duré, la rémunération est au moins égal au prix de deux ans. Lorsque la période de location ou sous-louer sans le temps de dissolution aurait duré moins d'un an, la rémunération est au moins égale au loyer d'un an. Le calcul des dommages ne est pas limité à, les changements qui ont apparemment été faites pour augmenter la rémunération.

Article 282

Articles 272 à 281 ne peuvent pas être annulés ou sous-locataire à la charge du locataire.

Voir aussi:
  • Dispositions générales logements locatifs
  • A propos des taux de location
  • Autres frais
  • Dispositions finales loyers et frais
  • Louer partie et la poursuite du loyer
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité