Les mesures gouvernementales contre la chute des prix de l'immobilier

FONTE ZOOM:
Les baisses de prix des maisons peuvent être contrés par des mesures du gouvernement. Pourtant, ils ont peu d'impact sur le segment. Tant que le consommateur n'a pas confiance, moins de maisons sont vendues, et les prix de l'immobilier vont baisser. Pourtant, le gouvernement a le pouvoir d'influencer les prix. Dans la période 2008-2011, les prix moyens des maisons sont devenus considérablement plus faible. Le gouvernement tente de lutter contre cela, mais tant que ça se gâte avec la confiance des consommateurs reste faible avec les prix des logements. Une fois que les acheteurs potentiels ont à nouveau confiance, plus de maisons seront vendues à nouveau. Le gouvernement essaie de mesures visant à obtenir les prix de l'immobilier montent encore, mais sans succès.

Le gouvernement ne devrait pas intervenir pour la baisse des prix de l'immobilier à plier

Au 15 Juin 2011, la taxe de transfert est temporairement réduite de 6 à 2 pour cent. Cette mesure qu'ils ont prises pour aider les ventes de maisons sur les rails. Entrées sur le marché du logement sont satisfaits de la réduction, mais en lui-même une chute des prix des logements pour eux aucun mal. Les maisons à vendre à l'extrémité inférieure sont encore inestimable aux démarreurs. Ils veulent payer une taxe de transfert inférieure, mais se ils ne peuvent obtenir du financement, ils ne peuvent pas bénéficier de la réduction de la taxe de transfert.

La réduction des prix moyens des maisons peut également être considéré comme une correction naturelle. Dans les années à 2008, les prix des logements ont continué d'augmenter. Il est logique que les prix baissent à nouveau. Les mesures gouvernementales cet effet peuvent être contrecarrés.

Réduction de l'impôt de transfert en 2011

Peu de temps après la réduction de la taxe de transfert, les résultats ont été décevants. Plus de maisons ont été vendues, mais il y avait aussi de plus en plus de maisons mises en vente. Les vendeurs qui se rendit d'abord attendre et voir ce qui arriverait à des prix de l'immobilier, la réduction de la taxe de transfert ont vu comme une occasion de mettre leur maison toujours à vendre. La réduction prévue de la taxe de transfert ne sera pas produire l'effet escompté.

Plus de ventes de logements en 2012

Les économistes se attendent à ce que Rabobank il sera vendu environ 133 000 foyers en 2012. Ce est une augmentation de 8000 par rapport au nombre de ventes attendues en 2011. Toutefois, il ne est pas prévu que les prix des logements vont également par une croissance. L'attente est que les prix de l'immobilier en 2011 vont baisser de 2 pour cent. Pour l'année 2012, l'attente est encore pire. Rabobank se attend à une nouvelle baisse de 2,5 pour cent.

Maison vendre maintenant ou attendre et voir?

Les chiffres ci-dessus ne sont que des prédictions. La réalité peut sembler complètement différent. L'avenir dépendra en partie de ce qui se passe avec la taxe de transfert. Lorsque la charge tombe à 6 pour cent, les ventes sont susceptibles de retomber au niveau avant le 15 Juin 2011, ou pire encore. Initialement, la réduction de la taxe de transfert est fixé pour une période d'un an. Il ne est pas inconcevable que le gouvernement va prolonger cette période.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité