Aides d'État: la taxe dans des sacs de l'élite africaine

FONTE ZOOM:
L'Afrique continue de faire face à d'énormes problèmes. Vue historique, géographique et tribale que toutes les barres de tique. Les pays occidentaux dépensent l'aide de plusieurs décennies. Quelle importance est également donnée, ce était en vain. La conclusion est donc longtemps été établi: l'Afrique est un continent perdu. Le mouton noir de la planète. Ce est un côté de l'histoire. L'autre côté est notre réticence à éliminer les barrières commerciales à l'Afrique soins chaque année stupéfiante 500 milliards de dollars le commerce.

Pousser au large

Ce est moins de dix fois le montant reçu par le continent en matière de développement! Alors combien de temps nous voulons insister pour que nous soyons désintéressée? Occidentaux qui aiment à abdiquer leur responsabilité et pensent: ?? Que les gouvernements eux-mêmes, mais au lieu de résoudre de poignarder l'argent dans leurs poches ou de donner des armes ??. sont en partie raison. Car là où tout le gouvernement est allé à elle, et ce était l'effet?
  • Dirigeants pillent les caisses de l'Etat remplis avec de l'argent de développement.
  • Les sociétés sont imprégnés de corruption.
  • Aider à créer la bureaucratie, l'inflation, la paresse et l'apathie.
  • Les gouvernements doivent, grâce à l'appui, rien pour attirer leurs ressortissants.
  • Les pays donateurs gardent gouvernements corrompus au pouvoir.
  • Aide sape la croissance économique.

Élite

Conclusion: si nous nous arrêtons état seulement le sentiment d'élite, les pauvres n'a jamais vu déjà de l'argent. Au cours des 60 dernières années coulé 1.000 milliards de dollars de l'argent de la taxe totale à l'Afrique de l'Ouest sans que cela a conduit au développement. Déjà en décrit économiste du développement du développement Peter Bauer de 60 ans comme une taxe pour les personnes pauvres des pays riches au profit des gens riches dans les pays pauvres. Il a été ignoré.

Aucune conséquence

pays donateurs regard de main d'assurer la bonne utilisation des fonds, d'autre part ils comptent les bénéficiaires éteint pas. La Banque mondiale a calculé que 85% de l'argent a été utilisé à des fins autres que celles convenues. Et entre 1980 et 1996, 72% de l'argent est allé à des pays qui ne ont jamais cessé les conditions. Cependant, le pays est resté simplement donner de l'argent. La conclusion doit donc en conclure que ce est toujours mieux de donner un peu d'argent, puis d'éliminer les obstacles au commerce, afin que l'Afrique se nourrir retire de sa pauvreté, parce que nous devons résoudre nos propres problèmes.

Bien dépensé

Pourtant, il est de l'argent bien dépensé. La mortalité infantile est les trente dernières années, plus de la moitié. Et en 1960, la moitié des enfants à l'école, est maintenant de 82%. Mais qu'est-ce que ces enfants si il n'y a pas d'emplois? La seule chose qui reste pour eux est de conduire une rue d'affaires peu, il est compréhensible que les parents gardent à la maison de travailler immédiatement sur le terrain.

Quelle est l'alternative?

Les gouvernements africains devraient financer leur budget sans l'argent du développement. Cela peut se faire par:
  • prêts de l'Etat de se désabonner,
  • attirer les investissements étrangers,
  • accroître les exportations; aux marchés émergents comme l'Inde et la Chine
  • d'utiliser l'argent pour faire Africains à l'étranger.

Quelle chance y at-il du succès?

  1. La plupart des dirigeants africains trouvent qu'il est beaucoup trop facile de recueillir leur chèque chaque année, sans avoir à entrer en action. La clique autour d'eux est à l'aise et se sent de la même façon. Pour les peuples opprimés ne sont pas posées.
  2. La Chine et le Moyen-Orient, sont partis avec d'énormes réserves financières qui crient des opportunités d'investissement.
  3. Occidentaux aide les travailleurs, les consultants et les économistes osent pas fermer le robinet de l'argent. Étrange est que des pays non-africains attend à ce qu'ils se adapter au marché libre. Afrique apparemment d'autres normes. Avec l'économie et la logique n'a rien à voir.

Nous sommes maintenant soulagés citoyens de notre responsabilité envers les pauvres Africains? Pas tout à fait. De secours et de l'aide privée restent provisoirement obligatoires!

En savoir plus sur le développement dans la spéciale.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité