Art Nouveau à la mode

FONTE ZOOM:
La mode est parfois influencé par les mouvements de l'art. Entre 1902 et 1908 ce était le cas avec l'Art nouveau, qui a eu une influence majeure sur la mode féminine. En soi, ce ne était pas étrange puisque la féminité était un thème important au sein de ce mouvement. En dehors de cela frapper le penchant typiquement Art Nouveau pour l'artisanat artistique du monde de la mode; tailleurs créatifs ont augmenté pour la première fois en créateurs de mode connus. Classification du produit
  • Art Nouveau et Art nouveau
  • Art nouveau et de la mode de vêtements
  • Le principal type de femme
  • Le S-line
  • Autres éléments d'art nouveau à la mode
  • Le droit-devant'-corset, un drame de la santé
  • La robe de chambre ou une robe de thé; un nouveau vêtement
  • Assecoires
  • Vêtements de réforme: une réaction
  • Designers célèbres
  • Paul Poiret et la fin du corset

Art Nouveau et Art nouveau

Art Nouveau et Art Movement vivaient principalement entre 1885 et 1905. Tout au long de l'Europe et les États-Unis étaient les artistes qui étaient contre des mouvements tels que le néo-classicisme ou de l'architecture néo-gothique, qui ne se est appuyé sur statiques, formes historiques de l'art. Beaucoup d'artistes ont cherché et trouvé de nouvelles façons, quoique d'abord sans trop organisation internationale. Il y avait surtout de petits groupes régionaux, qui ont été identifiés dans presque tous les pays avec un nom différent. Aux Pays-Bas, par exemple, a parlé de "nouvel art". Plus tard, il se est avéré qu'il y avait effectivement de nombreuses idées similaires et l''art nouveau' français et allemand 'Jugendstil' reste que la désignation.

Métier
Sauf que les nouveaux artistes avaient des problèmes avec les flux d'art néo, ils sont aussi opposés à l'industrialisation et la masse résultante. Cela a commencé en Angleterre dans les années 60 du 19ème siècle avec la soi-disant «mouvement des arts et métiers. Ce mouvement a préconisé l'artisanat honnête et unique au-dessus de produits fabriqués industriellement, où l'artisan fait l'ensemble du produit lui-même, de la conception à la mise en œuvre. Cette idée prendrait artistes Art Nouveau plupart du temps. Le résultat a été que le flux tendu à un nombre sans précédent de branches de l'industrie. Par exemple, la fabrication de céramiques étaient, verrerie, bijoux, meubles, et ainsi de même des vêtements affectée.

Pourquoi était-il que ces artistes-artisans sont effectivement limitent rarement à un bâtiment. Art Nouveau artiste a appris plusieurs techniques et de mettre son nom dans divers domaines.

Caractéristiques
Les formes d'art de l'Art Nouveau et Art nouveau sont identifiés par les caractéristiques communes suivantes:
  • Il y avait beaucoup d'utilisation d'une ligne dynamique fluide qui exprimait mouvement. Ce était souvent une ligne ondulée sinusoïdale, mais il pourrait également impliquer une ligne des cils.
  • On avait une préférence pour les images en deux dimensions, où il a été beaucoup travaillé avec des surfaces planes.

Thèmes
Toujours dans le domaine des thèmes il ya beaucoup de similitudes.
  • Inspiration pour les images et les symboles la plupart venaient de la nature. Les deux motifs de plantes et d'animaux se trouvent souvent en arrière. Outre souvent utilisé des formes abstraites qui ont également été dérivées de formes naturelles.
  • Les femmes ont joué un rôle très important dans le style Art Nouveau. Ils ont été décrits plus souvent que les hommes, et d'une manière très féminine en plus. Il y avait beaucoup d'accent sur des formes rondes, féminines et lâche, cheveux ondulés. Il y avait deux types de femmes: la femme fleur, innocents, danse fille de fleur et de la femme fatale, la tentatrice hommes.
  • Il y avait beaucoup d'intérêt pour non-occidentale ou motifs à partir de cultures antérieures. En particulier, l'art japonais, qui est également très bidimensionnelle, frappé l'imagination

Art nouveau et de la mode de vêtements

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale était un tailleur une profession respectable. Beaucoup de gens de la couche supérieure riche ordonné à tous leurs vêtements à l'artisan de métier. Il doivent donc pas étonnant que la connexion des tailleurs sentait plus créatives avec l'idée que l'art et de l'artisanat peuvent se renforcer mutuellement. Par conséquent, l'accent se est déplacé d'eux tous les jours pour coudre des vêtements conception et elle a essayé de donner une touche artistique.

Le résultat, ce est que pour la première fois dans l'histoire adapte nom international fait que les concepteurs. Créateur de mode moderne est né.

Surtout dans le domaine des créateurs de mode des femmes se verrouille avec les vues de l'Art Nouveau. Enfin, ce était un mouvement qui a mis beaucoup d'accent sur les femmes et la féminité. Designers apportaient ainsi tout l'espace et de la raison de cette féminité supplémentaire reflète dans les vêtements. Quelque chose qui était particulièrement évident dans la conception de robes de soirée. Ainsi était, comme d'autres l'artisanat dans le style Art Nouveau, l'accent dans le mode presque exclusivement sur les femmes.

Il est vrai que les développements ont été un peu en retard sur ceux de l'Art Nouveau autre. Où d'autres métiers depuis 1885 environ étaient occupés avec l'art nouveau, se tourner vers les concepteurs de la bombe qu'après le tournant du siècle ainsi. Cela a conduit à une période de floraison assez court de 1902 à environ 1908.

En outre, continué de créateurs de mode, contrairement à d'autres artistes, en grande partie à leur propre lit. Ils se déplacent pas rapidement à d'autres disciplines. Cependant, ils ont fait leurs créations à partir du premier projet au dernier nœud à partir de zéro.

Le principal type de femme

Le type de femme que dans cette période que le plus idéal a été vu près de la clientèle des concepteurs. Ce est la maturité, femme mariée de bonne famille qui compte des modèles importants. L'intention est qu'elle sait son propre «lieu» comme une femme dans la maison, mais ils ne la réussite sociale d'une large porte de son mari. Les dames portent des vêtements coûteux et Assecoires but de matières délicates et sont ornés de bijoux.

A physiquement un chiffre de sablier fortement prononcé comme un idéal, ou dire, mais plutôt comme une figure tout-puissant. La forme féminine doit être pleinement présent, opposer une taille de guêpe. Dans ce cadre, il est d'une certaine longueur également souhaitable, afin d'éviter une impression réduite.

Tout cela ne est pas nouveau. Pour les deux dernières décennies du 19e siècle, cette image de la femme est à la hausse. Ce est une femme qui peut être à la fois propre et au figuré décrit comme «luxuriante». Ce qu'elle fait en tant que personne ne la fois sur la femme fleur que la femme fatale. Physiquement, cependant, est l'image fortement avec celle de l'idéal de style Art Nouveau.

Le S-line

L'intérêt pour la figure de sablier féminine prononcée de manière a commencé au 19ème siècle. Au départ, cependant, ce était un sablier plus droite, avec notamment été déballé luxuriante dans la partie supérieure du corps. La ligne de la hanche était ondulé, mais les jupes étaient néanmoins en douceur omheen.Bustes avaient cependant de quoi être plantureuse et ont été fortement souligné. Dans les années 90 étaient des robes, surtout quand il était robes de soirée, en outre équipées de grandes manches bouffantes.

Recherché pendant les premières années du 20e siècle, cependant, trouvé des moyens pour appliquer les cercles art nouveau sinusoïdaux si populaire à les vêtements de la femme. En outre, le corps de la femme a été lui-même forcé dans un corset qui sinusoïdal. Qui est venu à être connu comme le S-line.

Le S-line a également été réalisé en permettant une poitrine tombante clairement accompagnée d'une large évasée, légèrement à la jupe arrière supérieure qui est généralement vidé dans une petite traînée. Il était lisse, tissu estival souvent utilisé. Cela n'a pas changé pendant l'hiver dans les climats froids. Sauf les seins étaient maintenant les fesses fortement accentuées. La taille est restée aussi étroite. Surtout vu en silhouette marchant la figure de la femme maintenant clairement dans la forme d'un S.

Autres éléments d'art nouveau à la mode

Le S-ligne ne était pas le seul point où les concepteurs ont essayé de trouver le cadre de la nouvelle forme d'art. Les éléments suivants ont été acquis:
  • L'utilisation fréquente de pastels
  • Robes étaient souvent decorations rappelle celle des motifs décoratifs d'autres formes d'art art nouveau, comme abstraites, motifs végétaux en deux dimensions.
  • Designers respectées attentivement, mais peut-être fini somptueux de leur produit. Les robes étaient dentelle ou de broderie donc plein ou ont été garnis de fourrure.

Le droit-devant'-corset, un drame de la santé

Le mode désiré avoir les tailles de guêpe en vigueur et lignes parfaites et avait les femmes pas naturellement. Malheureusement, il est donc nécessaire, à la fois la forme de sablier pour obtenir le S-line au moyen d'un corset.

Dans les années précédentes étaient en place différents corsets en circulation. Autour de la tour gebuikte femmes bien le corset de sablier. Cette ceinture corset était fortement resserré, tandis que le reste du corps a été poussé dans une certaine forme par un grand nombre de nervures. Cependant, cela a causé une grande pression vers l'intérieur sur la poitrine et le diaphragme. Les conséquences physiques ont été désastreuses. Le corps des femmes qui portaient régulièrement un tel corset, fondu complètement, tandis que les dames attendant régulièrement se évanouissaient à cause du manque d'oxygène. Naturellement, il y avait aussi le temps lui-même de nombreux commentaires sur ce corset, en particulier de la profession médicale.

En 1902, cependant, un nouveau type de corset sur le marché, connu comme droit-devant'-corset. Sauf que ce corset est adaptée à la création de la nouvelle ligne S, il serait également moins nocifs pour l'organisme.
Au lieu d'appliquer une pression sur la poitrine, l'abdomen à plat ce corset. Il y avait également moins baleienen. Certains médecins ont recommandé comme une option plus saine.

Cela se est avéré injustifiée. Le corps droit-devant'-corset poussé encore dans une position non naturelle. Il y avait, d'une bande rigide haute autour de l'abdomen et le bas du dos. Cela permet le sein émergé, tandis que les hanches viennent d'être poussés vers l'arrière. En outre, l'idéal de la taille de guêpe était loin d'avoir disparu. La taille servi de préférence avec les deux mains pour joindre. Les femmes se sanglés dans le nouveau corset donc au moins aussi dur que l'ancien.

Ajouté à cela, image idéale de la femme qui a demandé une figure rebondie. Les formes rondes complètes, devraient avoir la femme de préférence naturellement. Il y avait des possibilités pour combler, mais il a été considéré comme une solution temporaire pour les femmes qui ne veulent pas vraiment à venir. De préférence, un a pris des pilules pour obtenir un peu plus de poids.

Le nouveau corset tout aussi bien pour un drame de la santé; assez assis femmes insnoerden de leur taille à des proportions minimes et leur corps bords non naturels opduwden. Difformités étaient de nouveau le résultat. Autres conséquences étaient galzucht, maladies nerveuses et les problèmes digestifs ou de la respiration.

La robe de chambre ou une robe de thé; un nouveau vêtement

Les femmes ont adoré toute façon pas tôt le matin jusqu'à tard dans la nuit dans leurs corsets serrés. Par conséquent, il y eut un nouveau vêtement qui a permis de se tenir dans l'après-midi sans corset. Ce était le peignoir. Cette coutume est née en Angleterre, où le vêtement une «robe de thé» appelé, un terme aussi beaucoup utilisé sur le continent.

L'enveloppe a également reçu beaucoup d'attention de créateurs de mode. Habituellement, il était un des vêtements amples qui a été faite de tissu lisse. Les manches et l'ourlet sont ornés de dentelle ou de fourrure.

Ce était un vêtement sensuellement chargée qui est rapidement devenu associé avec si oui ou non les hommes décents visiter dans l'après-midi.

Assecoires

En ce moment, il y avait deux accessoires que les femmes ont été toujours censés porter quand elle a quitté la maison. Ce était un chapeau et des gants. En combinaison avec une robe de soirée, les gants ont dû rester à l'intérieur de.

Les S-Line chapeaux étaient à droite sur la tête. Le chapeau était au-dessus d'elle, qui a été soulevée dans un rôle avec des épingles épinglés.

La plupart des chapeaux étaient grandes et décorées avec des plumes rubans et de fleurs. Pourtant, ils ne étaient pas trop extrême par rapport à certains chapeaux d'autres périodes. En outre, il était tout à fait possible d'effectuer un petit chapeau. En fait, ce est la large gamme de types de chapeaux sur cette période.

Vêtements de réforme: une réaction

Il était inévitable que dans le temps se était protestation contre les corsets obligatoires. De tous les côtés portaient les décourager et critiqué. Notamment en Angleterre, en Allemagne et en Autriche étaient des femmes, généralement des milieux riches qui propagent alternatives. Toujours dans le Pays-Bas a été fondée l'Association pour l'amélioration des femmes »en 1889. Ces femmes ne veulent pas seulement le corset off. Les vêtements ont à leur égard aussi changer. Robes devaient tomber en douceur de l'épaule et ourlets et poignets devrait se asseoir sans serrer.

Le résultat est ce qu'on appelle la réforme de vêtements, aussi connu comme "robe esthétique». Robes été faite de tissu mou, lâche et tomba droit à travers le corps, et a eu de larges manches qui étaient à la baisse beaucoup plus étroite. Sous qu'ils ne portaient pas de corsets, mais 'bras' spéciales qui ont donné un soutien dans les bons endroits au lieu de l'accrochage. Aux Pays-Bas, nous savions que la «Wilhelmina corsage 'continue et Hollandia corsage» pour les femmes minces.

Un problème avec la robe de la réforme était que ce était beaucoup trop par coup dans la direction de la fiabilité et de fonctionnalité. Outre le corset était l'idée de la décoration ou une coupe difficile pas très discuté. Le mouvement avait pour devise "simplicité et de vérité" et il y avait un peu exagéré et le mode arrogant maintenue. Ainsi sans doute jamais l'échec généralisé de répondre à ces idéaux.

Remarquablement, le mouvement de réforme, comme ils le damnés mode S-line, est lié à des mouvements dans l'art nouveau. Le mouvement esthétique était en partie liée à l'architecture de Berlage et de danse Jacques Dalcroze, les deux artistes avec sympathies envers l'art nouveau. Cependant, l'accord principal avec ceux de la soi-disant «Confrérie préraphaélite en Angleterre, dirigée par le peintre Dante Gabriel Rossetti. Les membres de cette fraternité étaient au milieu du 19e siècle, un fort accent sur l'époque avant la peintre italien Raphaël, qui est d'environ 1450. Dans ce contexte, marchait leurs épouses et petites amies de vêtements à partir de la période. Les préraphaélites sont considérés comme les précurseurs et les alliés de la '' arts et métiers de British mouvement, qui lance à son tour à l'Art Nouveau.

Designers célèbres

Comme indiqué grandi sous l'influence de la nouvelle appréciation de l'artiste-artisan aussi mieux adapter en plus. Dans la seconde moitié du 19e siècle, les premiers noms de personnes avec leurs conceptions pour les vêtements, en particulier des vêtements pour femmes. Comme ce serait toujours, vous êtes invité créateurs de mode connus souvent une «maison» sur, qui a ensuite été poursuivi par d'autres. Voici une brève description des designers les plus célèbres.

Charlesworth et ses fils
Charles Frédéric Worth peut être considéré comme le père de tous les lanceurs de mode. Le temps sa maison a statué le perchoir, environ entre 1860 et 1908, est aussi appelé «le siècle de Worth. Ce était un Anglais qui a commencé son propre atelier de couture à Paris en 1858. Il a été appréciée par l'impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, et il y avait une coopération à long terme. Worth aurait toutes les dames de la suite de l'impératrice habillé à la cour et à l'échelle internationale ainsi mis le ton dans le domaine de la mode.

Estime de soi meurt en 1895, donc pour la mode parle vraiment à l'Art Nouveau. Ses deux fils, Jean Philippe et Gaston Worth, prendre à la maison, mais sur. Ce est le style de la signature de Jean Philippe et Gaston entreprise. Jean Philippe est fortement influencé par son père et continuera son style. En outre, il est tout à fait dans son élément avec le S-line. Tant et si bien que quand il se épuise en 1908 et la taille monte, il perd la connexion.

Pas surprenant pour une maison de couture qui a construit son nom sur les vêtements d'une attitude de palais de justice est le style de la maison de Worth extravagante, somptueuse et luxueuse. La créativité et l'originalité de père et fils sont grands. La plupart savent quoi faire avec eux encore avondjapons élégantes.

Jacques Doucet
Outre le couturier Doucet était aussi un amateur d'art. Bien qu'il profession et passe-temps essayé séparément, aucune influence ne pouvait évidemment pas être évitée. Ainsi, pour l'amour qu'il avait pour longtemps l'art du 18ème siècle a conduit à une préférence pour les tons pastel.

Il a conçu en particulier robes de thé, manteaux doublés de fourrure et de soirée. Il aimait utiliser des tissus fins et conceptions sont mieux décrit comme subtile. Doucet a également eu une très bonne mesure. Plus que quiconque, il semble se conformer à l'image d'un créateur de mode de style art nouveau. Il était aimé par beaucoup de dames de l'élite parisienne, à la fois, où les nobles impliqués femmes comme actrices.

Callot Soeurs
La sœurs Callot avait quatre; les filles d'une étoile de dentelle et un antiquaire. Le plus important était Marie, la plus ancienne des quatre. En 1895, ils ont ouvert la maison 'Callot Soeurs. Ils ont nié leurs origines certainement pas dans leurs conceptions. Ils sont tombés par une quantité excessive d'embellissements, de quel côté était bien sûr plus importants, mais aussi des perles, la bande de velours et tout garnitures beaucoup ont été utilisés. Ils étaient également les premiers concepteurs qui ont utilisé boiteux dans les vêtements de huin. Ce est un tissu brillant lumineux avec beaucoup fil d'or ou d'argent est entrelacé.

Mme Paquin
Mme Paquin était une femme énergique en 1891 avec l'aide de son mari sa propre maison de couture a ouvert à Paris. Cinq ans plus tard, il ya déjà une seconde à Londres. Ses créations éléments des autres designers de renom combinés. Elle a aussi été influencé par les célèbres illustrateurs Léon Bakst et Paul Iribe. Est en fait son tijperk plus de succès juste après la période S-line, à la veille de la Première Guerre mondiale. Elle est le premier créateur de haut niveau qui se œil pour des vêtements appropriés pour la femme.

Paul Poiret et la fin du corset

Elève fabricant de parapluies Paul Poiret a fini un jour sous l'aile de Jacques Doucet. Une formation et une coopération fructueuse étaient le résultat. Plus tard, il serait également travailler pour peine, mais il cliqué absolument pas. Au début du nouveau siècle, il a commencé sa propre maison de couture. En 1904, il a fait le premier nom avec une robe porter la comtesse de Greffulhe au mariage de sa fille.

En 1906, Poiret a vraiment décollé. Il a présenté totalement nouveau confections où siègent sans fioritures plus sur. La ligne de ceinture est soulevée, la jupe tombe en dessous lisse, mais écoulant vers le bas. En outre, il est, tout à fait révolutionnaire, ne est plus sous la robe corset porté. Contrairement à la robe de réforme ou Poiret assure que les dames il reste encore regarder gracieuse et féminine. Selon sa devise est, cependant, pas besoin d'utiliser toutes sortes de moyens non naturels. Il croit que le charme de la femme vient en son propre grâce à la suggestion et euphémisme. Important dans ses desseins et vadrouilles qui sont souvent très luxe comme la soie et de brocart. Cet automne gracieusement le long du corps de la femme vers le bas.

Poiret se appelle le «libérateur de la femme." Il fermer certaines femmes jusqu'ici constriction est heureux de. A partir de ce moment, le corset a lentement disparu aussi des collections d'autres concepteurs. De 1908, il se fait dans tous les cas avec le S-line et les pauses «le siècle de Poiret 'à la mode à. Cependant, l'abolition du corset réussir que médiocre. Beaucoup de femmes ne peuvent pas ou ne veulent pas se passer et il y aura beaucoup de suivre un variantes impérieuses.

Ce Poiret vers 1906 avec sa nouvelle ligne est venu, cependant, semble pas une coïncidence par rapport à l'histoire de l'art nouveau. À partir de 1905, l'apogée de ce mouvement d'art sont partout plus. L'appel à une plus grande simplicité, qui depuis plusieurs années avait commencé avant, augmente rapidement et les mouvements modernes poignarder sa tête. Les nouveaux artistes ne ont pas beaucoup plus sur l'onde sinusoïdale. Ils voient plus, une ligne droite fonctionnelle. Cette ligne se reflète également dans la conception de Poiret. Il aimait particulièrement rejoindre les Fauves dirigés par Matisse. Les Fauves croient vraiment à la liberté d'expression et l'utilisation de belles couleurs riches. Ce sont deux éléments qui peuvent également être trouvés dans les conceptions de Poiret. Ainsi, il est capable de mettre un ton nouveau ensemble, où la plupart des autres concepteurs peuvent finalement pas résister.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité