Bruxelles est anglicisé?

FONTE ZOOM:
Certains politiciens veulent introduire l'anglais comme langue officielle à Bruxelles. Est-ce justifié? Et ne sera pas perturber l'équilibre des langues?

Libéraux ouvrent le débat

L'année dernière a demandé VLD intermédiaire de son président Bart Somers d'introduire l'anglais comme troisième langue officielle à Bruxelles. Parce que de nombreux fonctionnaires de l'UE et des lobbyistes étrangers leur domicile permanent à Bruxelles ont l'anglais a le néerlandais comme seconde langue réprimée dans notre capitale. Logique que ce se reflète également dans les communications et les services municipaux, dit le parti.

Il ne est pas prévu que les Anglais auront le même statut que les Néerlandais, a commenté Sven Gatz, Open VLD président du département de Bruxelles, mais il ne servirait en tant que langue de bienvenue ?? ?? de sorte qu'une grande partie de la population de Bruxelles peut facilement se familiariser avec le labyrinthe administratif de règles et de règlements.

Aussi Pascal Smet, ministre bruxellois de la Mobilité et SpA ?? il ce point de vue est partagé. Il serait d'améliorer la communication avec les anglophones, il prétend, mais aussi mettre l'image internationale de Bruxelles en outre souligné.

Un étrange retournement

Il est étrange que les hommes politiques néerlandais préconisent maintenant que leur langue est en outre mis sous pression. En outre, l'administration serait, qui est déjà de la difficulté avec les -immers de services bilingues, une grande partie du personnel de la ville, les deux langues nationales ne sont même pas machtig- effort supplémentaire exigé qu'il ne sera probablement pas gérer.

Anglicising?
Est-il l'intention anglicisation Bruxelles? Parce que nous savons comment répondre aux haut-parleurs fournis par le gouvernement: où la concession par rapport à l'information est le point de départ, les étrangers considéreront comme acquis que, dans d'autres circonstances, l'anglais est la langue officielle.

Flamands oublier
Sommes-nous la leçon francophones nous a donné tout oublier? Bruxelles était à l'origine une ville néerlandaise. Parmi d'autres, elle était la capitale du duché de Brabant, aux Pays-Bas du Sud et le Royaume-Uni des Pays-Bas. Dans l'année de l'indépendance de la Belgique était une ville où Brabant néerlandais, principalement sous la forme du dialecte local, constitué la tonalité principale. Lorsque l'administration était complètement francisé et nos institutions ont été construites en français. Après tout, les nouveaux ministres étaient nobles et de langue française. Comme l'éducation est passé en citoyen français a été coincé dans une structure sociale francisé totale.

Comment de plus en plus de francophones se installe à Bruxelles et leur langue maternelle imposée aux indigènes, nous ne avons pas à expliquer. Tout le monde sait que les francophones sont progressivement ont le plus de difficultés à se adapter à leur environnement pour apprendre et commencer à limiter les vitesses de commodité refusent néerlandais. Et puisque Flamands passer immédiatement en français comme l'interlocuteur pas ses mots ont touché le compte est facile.

Pourtant admettre à nouveau

Est-il l'intention de progressivement aussi l'anglais pour commencer sa mars? Nous allons nous montrer la leçon nouveau sort par les grandes cultures à nous ?? l'image ?? l'étranger pour polir? Est-il ne suffit pas que notre capital était entièrement francisée que l'on veut passer le flambeau à l'anglais afin que Bruxelles sera bientôt complètement aliéné de son propre pays?

Au lieu de soutenir encore la langue des Flamands travaillent à saper leur propre position. Est-ce toujours la nature du Fleming: admettent admettre et continuer jusqu'à ce que rien de notre culture qui reste?
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité