Certaines obligations particulières de l'employeur

FONTE ZOOM:
L'article 6 du Titre 10, livre 7 BW article traité 654 t / m 658B certaines obligations particulières de l'employeur comprennent traiter avec le contenu d'un contrat, le certificat et les conditions de travail. Section 6. Quelques obligations particulières de l'employeur

Article 654

1. Lorsqu'un contrat est conclu ou modifié que par écrit, le coût de l'écriture et d'autres coûts supplémentaires supportés par l'employeur.
2. L'employeur est tenu de facturer entièrement signé par lui, une copie du document dans lequel le contrat est conclu ou modifié pour fournir à l'employé.

Article 655

l. L'employeur est tenu de fournir à l'employé une déclaration écrite avec au moins les informations suivantes:
. un le nom et résidence des parties;
b. le lieu ou les lieux où le travail est effectué.
c. la position de l'employé ou de la nature de son travail;
d. la date de l'emploi;
e. si l'accord pour une période déterminée, la durée de l'accord;
f. Le droit de vacances ou la méthode de calcul de la demande;
g. la durée des parties en observant un délai de préavis ou la méthode de calcul de ces limites;
h. les salaires et la date de paiement et, si le salaire dépend de l'issue des travaux à faire, d'être sur quotidienne ou hebdomadaire offre quantité de travail, le prix par pièce et le temps raisonnablement impliqués dans la mise en œuvre;
i. heures habituelles par jour ou par semaine;
. j si l'employé participe à un régime de retraite;
k. si l'employé pour une période supérieure à un mois sera travaille à l'extérieur des Pays-Bas, que la durée de cette activité, le logement, l'applicabilité de la législation des assurances sociales néerlandais ou les détails des organismes chargés de la mise en œuvre de cette législation, la monnaie dans laquelle paiement aura lieu, l'indemnité à laquelle le salarié a droit et la manière dont le retour est réglementé;
l. la convention collective ou d'un accord par ou au nom d'un organisme public autorisé.
m. ou d'un contrat de travail temporaire tel que visé à l'article 690.
2. Lorsque les informations visées au paragraphe 1, les paragraphes a à j sont énoncés dans un contrat de travail écrit conclu ou la déclaration visée à l'article 626, peut être omis mention. Dans la mesure où les données visées au premier alinéa, sous f i sont répertoriés dans une convention collective ou d'un accord par ou au nom de l'instance administrative compétente, il suffit de se référer à cet accord ou arrangement.
3. L'employeur doit fournir la déclaration dans le mois suivant le début du travail, ou plus tôt si l'accord se termine. Les informations visées au paragraphe 1, partie k être fournie avant le départ. La déclaration est signée par l'employeur. Changement de l'information dans le mois suivant la modification prenne effet, par écrit à l'employé sauf se il résulte d'un changement dans la réglementation juridique, convention collective ou d'un accord par ou au nom de l'instance administrative compétente.
4. Si l'accord concerne généralement moins de trois jours par semaine exclusivement ou presque exclusivement pour fournir des services domestiques ou personnels d'un individu, l'employeur doit seulement à la demande de l'employé de fournir les données.
5. L'employeur qui refuse de fournir la déclaration ou de registres contenant de fausses déclarations, est assujettie à l'employé responsable des dommages causés.
6. Les paragraphes 1 à 5 se appliquent mutatis mutandis à un accord régissant les conditions de tous les accords qui excluent parties si engagée travail après appel, et de conclure un contrat autre qu'un contrat de travail, ou pas suivi par d'autres accords similaires, par lequel une partie, personne, se engage à effectuer un tel autre partie un emploi rémunéré, à moins que cet accord est entré en commerce ou une entreprise. Les accords visés au présent paragraphe, l'article 654 se appliquent mutatis mutandis.
7. Lorsque le paragraphe 6 se applique, dans la déclaration écrite visée au paragraphe 1 précise également le contrat est conclu.
8. Une clause en violation de cet article est nul.

Article 656

1. L'employeur est tenu à la fin du contrat, le salarié de délivrer un certificat sur demande.
2. Le certificat doit indiquer:
un la nature du travail effectué et les heures de travail par jour ou par semaine.
b. la date de début et la date de l'emploi de la fin;
c. une déclaration de la manière dont l'employé a rempli ses obligations;
d. une déclaration de la manière dont le contrat de travail est résilié;
e. Si l'employeur a résilié le contrat de travail, la raison pour cela.
3. au paragraphe 2, sous c, d et e, seules les données à la demande de l'employé indiqué dans le certificat.
4. si l'employé met fin au contrat de travail et il est donc devenu dommages, l'employeur a le droit d'être mentionné dans le certificat.
5. L'employeur qui refuse le certificat demandé à être émis, ne parvient pas à une demande visée au paragraphe 3., le certificat intentionnellement ou par négligence incorrecte enregistrement d'informations ou du certificat d'une caractéristique offre ou prévoit d'une certaine manière pour ainsi à l'employé de faire toute communication qui ne est pas contenue dans le libellé du certificat est à la fois à l'employé et à des tiers pour les dommages en résultant.
6. Le présent article ne peut pas être fait au détriment de l'employé.

Article 657

1. L'employeur doit informer le salarié avec un contrat de travail de la main-d'œuvre pour une période définie dans le temps et d'informer clairement une vacance au titre d'un contrat de travail à durée indéterminée.
2. Le paragraphe 1 ne se applique pas à un contrat de travail temporaire tel que visé à l'article 690.

Article 658

1. L'employeur est tenu locaux, instruments et d'outils ou avec laquelle il effectue le travail de manière à mettre en place et de maintenir ainsi que préparer l'exécution des travaux de ces mesures et de donner des indications est raisonnablement nécessaire pour prévenir l'employé souffre dans l'exercice de sa blessure au travail.
2. L'employeur est responsable envers l'employé responsable du dommage subi par le salarié dans l'exercice de ses fonctions, à moins qu'il ne prouve qu'il a satisfait aux obligations prévues au paragraphe 1 ou que le dommage est principalement le résultat de intentionnelle ou délibérée l'insouciance de l'employé.
3. Les paragraphes 1 et 2 du titre 3 du Livre 6 qui détermine la responsabilité de l'employeur ne peuvent pas être faites au détriment de l'employé.
4. Il qui ont accompli dans l'exercice de sa profession ou l'activité travaux par une personne avec laquelle il n'a pas de contrat de travail, conformément aux paragraphes 1 à 3 responsable des dommages que personne meurt dans l'exercice de ses fonctions. Le District a compétence pour connaître des demandes en vertu de la première phrase de ce paragraphe.

Article 658a

1. L'employeur favorise le respect de l'employé qui est incapable associée à l'incapacité due à la maladie est d'exécuter les travaux, l'intégration dans le travail dans son entreprise. Se il est déterminé que leur propre travail ne peut pas être effectuée et dans l'entreprise de l'employeur aucun autre travail approprié est disponible, l'employeur favorise pendant la période où l'employé envers son droit à un salaire en vertu de l'article 629, l'article 71a neuvième alinéa, de la loi sur l'assurance invalidité ou de l'article 25, paragraphe neuf, sur le travail et le revenu, la participation de l'employé pour lui un emploi approprié dans l'entreprise d'un autre employeur.
2. Suite à l'exercice de ses fonctions, visés au paragraphe 1, l'employeur est tenu de prendre en temps opportun que possible ces mesures et de fournir la preuve qu'il est raisonnablement nécessaire pour permettre à l'employé, qui a empêché dans le cadre de l'incapacité due à la maladie pour exécuter les travaux, est en mesure de mener leur propre ou un autre emploi convenable.
3. Suite à l'exercice de ses fonctions, visés au paragraphe 1, l'employeur, conformément avec l'employé doit préparer un plan d'action visé à l'article 71a, deuxième alinéa, de la loi sur l'assurance-invalidité et de l'article 25, paragraphe , du travail et du revenu. Le plan est évalué régulièrement en coopération avec l'employé et ajustée si nécessaire.
4. Les travaux appropriés visés aux paragraphes 1 et 2 désignera tout travail qui est approprié pour la puissance et la capacité de l'employé, à moins que l'acceptation pour des raisons de nature physique, mental ou social peut être exigé de lui.
5. L'employeur et la personne qui l'employeur est assisté vertu de l'article 14 de la loi sur les conditions de travail 1998, fournissent une entreprise de réinsertion tel que défini à l'article 1 de la loi sur les données de travail et du revenu lorsque cela est nécessaire pour la réalisation de la l'employeur à l'entreprise chargée de travail, ainsi que le numéro de sécurité sociale de la personne dont l'implication dans le travail est promu par la société de réinsertion. La société de réinsertion traite les données que dans la mesure nécessaire pour ce travail et utilisés uniquement à cette fin, le numéro de sécurité sociale d'un tel traitement. Sous le numéro de sécurité sociale, cet article se réfère au nombre visé à l'article 2, paragraphe, une partie j, de la Loi de l'impôt général.
6. Le présent article se appliquent mutatis mutandis à l'auto-assureur, visé à l'article 1er, premier alinéa, section h de la maladie et la personne visée à l'article 63, premier alinéa, de la maladie, pendant la période que l'auto-assureur à qui personne malade doit payer.

Article 658B

1. Le tribunal nomme une réclamation pour violation de l'obligation visée à l'article 658a paragraphe 2 off si elle ne est pas une déclaration jointe à l'exigence d'un expert nommé par l'UWV, mentionné dans le chapitre 5 de la loi de mise en œuvre Structure travailler et le revenu, sur le respect de cette obligation par l'employeur.
2. Le paragraphe 1 ne se applique pas si la violation ne est pas contesté que la production du certificat ne peut être raisonnablement exigé de l'employé.
3. L'expert qui a accepté sa nomination est requise la recherche impartiale et à la connaissance pour accomplir.
4. L'expert qui cherchent médecins qualifiés détenant, pertinents à son enquête peut être des informations sur l'employé au médecin ou les médecins traitants. Ils fournissent les informations demandées dans la mesure où cette vie privée de l'employé ne est pas disproportionnée.
5. Le tribunal peut, à la demande d'une partie ou de son propre ordre de mouvement que l'expert soit davantage exposé des motifs écrits ou oraux ou des compléments.
6. L'employé doit à l'égard d'une réclamation visée au paragraphe que les coûts de l'employeur, en vertu de l'article 237 du Code de procédure civile, reconnu coupable en cas d'utilisation manifestement abusive du droit procédural.
7. Une convention collective ou d'un accord peuvent être déterminées par ou au nom d'un organe administratif compétent que l'expert visé au premier alinéa par quelqu'un d'autre que l'UWV, mentionné dans le chapitre 5 de la structure de travail et mise en œuvre sur le revenu Loi est désigné.

Voir aussi:
  • Dispositions générales
  • Salaire
  • Vacances et congés
  • Égalité de traitement
  • Dispositions particulières
  • Obligations employé
  • Transition de l'entreprise:
  • Fin du contrat
  • Représentants commerciaux
  • Le contrat de travail
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité