Compensation justifiée pour perte de prestige

FONTE ZOOM:
Menace un travailleur en vertu d'une restructuration opérationnelle dans son nouvel emplacement, une perte de prestige, il ne accepte pas l'emploi continu. Dans ce cas, il est venu au tribunal du travail de Francfort / Main. Un employé a droit à une indemnité de départ en vertu du régime de sécurité sociale dans ce cas. Le demandeur a été employé comme commis avec procuration. En outre, il était chef adjoint. Lorsque son employeur montait des raisons économiques dans une autre entreprise, ce qui lui a offert un emploi continu. Il devrait gagner le même dans l'avenir, mais sur la procuration et de renoncer au poste de sous. Ce ne était pas disposé à accepter l'employé. Il a vu une perte de prestige en l'absence de ces caractéristiques. Par conséquent, il a refusé un autre emploi et a appelé à un règlement après le plan social.

Les tribunaux du travail de Francfort juges se tenaient sur le côté de l'agent. Les intérêts de l'employé en évitant la perte de prestige est plus important que l'intérêt général à préserver les emplois. Le nombre d'emplois le nouvel employeur pour l'employé n'a donc pas été raisonnable. L'agent est maintenant à une indemnisation selon le plan social dans son intégralité.

Francfort Tribunal du travail / Main, message du 11/01/02; Ref.: 7/17 Ca 2936/02
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité