Disposer rapport toujours renoncer indemnité de congé

FONTE ZOOM:
La jurisprudence liés aux loisirs était plutôt défavorable au cours des dernières fois pour les employeurs. La Cour fédérale du travail, une décision positive pour les employeurs, mais a maintenant pris portant sur la levée de l'indemnité de congé. En comparaison, une telle renonciation être convenu efficacement. Disposer rapport toujours renoncer indemnité de congé

Le Exemple:

Dans le cas de la Cour fédérale du travail concerné l'exigence d'un employé congédié sur la rémunération de congé. Depuis Janvier 2006, il était incapable de travailler malade. La fin de 2008, il était alors la résiliation liée à la maladie par l'employeur.

Ce émis un avis sur 30.6.2009. Comme l'employé a augmenté plainte pour congédiement injuste, il y avait un procès de travail, qui a pris fin le 29.6.2010 avec un règlement. Une partie de la colonie était, entre autres, la formulation:

"La relation de travail a été dissous par le licenciement de la partie défenderesse au 30.6.2009. Le défendeur doit verser à la demanderesse pour la perte d'un emploi sur un paiement de rémunération de 11 500 €. En exécution de la comparaison sont mutuellement toutes les créances découlant de la relation de travail, que ce soit connue ou inconnue, et pour quelque raison juridique fait. "

Par la suite, les anciens employés appelés sur son ancien employeur, le total de la colonisation de 114 jours de vacances 2006-2008. Il a justifié cela en disant que lui donnait droit une réclamation pour une indemnité tenant lieu parce qu'il ne était pas en mesure de prendre le congé en raison de sa maladie. La comparaison convenu, que cette allégation ne peut pas être supprimé parce que les Vacances fédéraux Loi interdit la levée de l'indemnité de congé. L'employeur a refusé de payer. L'affaire se est finalement allé à la Cour fédérale du travail. Cela a finalement décidé en faveur de l'employeur.

Laissez indemnisation par rapport autorisée

Le juge n'a pas suivi le raisonnement de l'employé. Bien qu'ils aient reconnu que l'article 7 par. 4 BUrlG régit que le congé doit être réglé, se il peut être arrêté pour la cessation d'emploi en tout ou en partie non. Et que l'article 13 par. 1, phrase 3 BUrlG interdit à une dérogation à cette règle au détriment de l'employé, était clair. Mais le SAC se décisive sur elle, quand et dans quel contexte l'indemnité de congé ou la renonciation a été convenu à ce sujet.

Il est interdit à aucun accord contractuel individuel, qui ne permet pas seulement droit à une indemnité financière. Il ne serait pas si z. B. une clause dans le contrat que la cessation d'emploi Section 7, par. 4 BUrlG ne est pas appliquée. La situation est différente, cependant, si l'employé est en elle-même eu l'occasion de demander une indemnité financière, mais même après que, par exemple, par un accord renoncé en comparaison.

Utilisez l'acceptation par la clause de SAC de renoncer à une indemnité de congé. Si vous venez une fois dans une situation où une comparaison - au sujet de la résiliation du processus de protection de l'emploi - de vouloir fermer, alors assurez-vous d'inclure une clause telle que l'arrêt de la SAC. Vous économisez donc en renonçant à l'argent de compensation de congé. Dans le cas de la BAG il comprenait le salaire de près de trois mois.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité