Droit de rétractation: consultation du comité d'entreprise d'annuler raison de la fermeture d'un

FONTE ZOOM:
Une relation de travail peut toujours être résilié par l'administrateur avec le court délai de préavis de trois mois à la fin du mois. Si un choix social en raison de la fermeture d'une opération entière ne est pas réalisée, le conseil ne doit pas être informé de conjugaux obligations d'état et d'entretien des travailleurs à être licenciés. Ce était le jugement, la Cour fédérale du travail à Erfurt. Les parties ont fait valoir à propos de l'efficacité d'un licenciement régulier pour des raisons opérationnelles. Le demandeur était un travailleur en tant que vendeuse dans son ancien employeur, qui a couru un grand magasin, depuis 1993. En Avril 2002, la demande de l'employeur pour ouvrir une procédure d'insolvabilité. Le défendeur a été initialement nommé comme liquidateur provisoire. En mai 2002, l'employeur a informé le conseil que après avoir terminé un 2002. Liquidation prévue en Juin de fonctionnement se éteindra. Employeur et le comité d'entreprise ont conclu un équilibre des intérêts. En Juin 2002, l'employeur a annoncé l'autorisation de le liquidateur a poursuivi la relation de travail du requérant le 31 Décembre 2002. Le requérant n'a pas attaqué cet avis.

En Juillet 2002, les procédures d'insolvabilité sont ouvertes et le défendeur commandés finale en tant qu'administrateur. Cette puis se tourna vers le comité d'entreprise et a demandé de consentir à l'annulation de tous les employés. Après que le conseil se était opposé à la proposition de résiliation, le défendeur a également annoncé l'emploi de la requérante au 31 Octobre 2002. Le requérant a fait valoir que la deuxième licenciement était socialement inconstitutionnelle. Elle ne était pas valide parce que le conseil ne avait pas été informé des obligations d'état et d'entretien conjugales.

La Cour fédérale du travail a décidé l'action au détriment de l'employé. Le liquidateur n'a pas été nié en dépit de la résiliation précédent de mettre fin à la relation de travail à la période précédente à nouveau. Le conseil a également été dûment consultés. Le droit de résiliation ne est pas déjà consommé dans l'avis de résiliation. La résiliation est justifiée par un besoin opérationnel urgent, à savoir la fermeture de l'ensemble de l'opération.
Erfurt Cour fédérale du travail; Arrêt du 13.5.2004; Nombre de cas: 2 AZR 329/03
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité