Étude de la Torah 57: Joseph prend des mesures Genèse

FONTE ZOOM:
Dans Genèse 47: 8-27 raconte comment Joseph prend des mesures pour lutter contre la famine. Quand Jacob se agit de l'Egypte montre la famine pas pris sept ans, mais a fini après deux ans parce que Jacob bénit Pharaon.

Genèse 47: 8-27

Et Pharaon dit à Jacob: Quelle est le numéro de votre vie? Et Jacob répondit à Pharaon: Le nombre des années de mon séjour est 1930; quelques-uns et le mal ont été toute ma vie de mes pères, dans les jours de leur séjour. Puis Jacob bénit Pharaon et sortit de chez Pharaon ... Et il y avait plus de pain dans tout le pays, car la famine était très douloureux, et le pays d'Égypte et le pays de Canaan se est évanoui à cause de la faim. Et Joseph recueilli tout l'argent qui était dans le pays d'Égypte et dans le pays de Canaan, pour le maïs qu'ils venaient d'acheter, et Joseph apporta l'argent dans la maison de Pharaon ... Et ils ont dit, tu as dans la vie à maintenir; nous pouvons gagner l'affection de mon seigneur, nous serons esclaves de Pharaon. Et Joseph fit de cela une loi à ce jour à l'égard du pays d'Égypte, que Pharaon aurait la cinquième partie de celui-ci; seulement la terre des prêtres ne est pas venu à Pharaon. Israël habita dans le pays d'Égypte, dans le pays de Goshen, et ils y résidait. Ils ont été fructueux et multipliés considérablement.

Le texte intégral lit en hébreu:
ח וַיֹּאמֶר פַּרְעֹה אֶל-יַעֲקֹב כַּמָּה יְמֵי שְׁנֵי חַיֶּיךָ. ט וַיֹּאמֶר יַעֲקֹב אֶל-פַּרְעֹה יְמֵי שְׁנֵי מְגוּרַי שְׁלֹשִׁים וּמְאַת שָׁנָה מְעַט וְרָעִים הָיוּ יְמֵי שְׁנֵי חַיַּי וְלֹא הִשִּׂיגוּ אֶת-יְמֵי שְׁנֵי חַיֵּי אֲבֹתַי בִּימֵי מְגוּרֵיהֶם. י וַיְבָרֶךְ יַעֲקֹב אֶת-פַּרְעֹה וַיֵּצֵא מִלִּפְנֵי פַרְעֹה. יא וַיּוֹשֵׁב יוֹסֵף אֶת-אָבִיו וְאֶת-אֶחָיו וַיִּתֵּן לָהֶם אֲחֻזָּה בְּאֶרֶץ מִצְרַיִם בְּמֵיטַב הָאָרֶץ בְּאֶרֶץ רַעְמְסֵס כַּאֲשֶׁר צִוָּה פַרְעֹה. יב וַיְכַלְכֵּל יוֹסֵף אֶת-אָבִיו וְאֶת-אֶחָיו וְאֵת כָּל-בֵּית אָבִיו לֶחֶם לְפִי הַטָּף. יג וְלֶחֶם אֵין בְּכָל-הָאָרֶץ כִּי-כָבֵד הָרָעָב מְאֹד וַתֵּלַהּ אֶרֶץ מִצְרַיִם וְאֶרֶץ כְּנַעַן מִפְּנֵי הָרָעָב. יד וַיְלַקֵּט יוֹסֵף אֶת-כָּל-הַכֶּסֶף הַנִּמְצָא בְאֶרֶץ-מִצְרַיִם וּבְאֶרֶץ כְּנַעַן בַּשֶּׁבֶר אֲשֶׁר-הֵם שֹׁבְרִים וַיָּבֵא יוֹסֵף אֶת-הַכֶּסֶף בֵּיתָה פַרְעֹה. טו וַיִּתֹּם הַכֶּסֶף מֵאֶרֶץ מִצְרַיִם וּמֵאֶרֶץ כְּנַעַן וַיָּבֹאוּ כָל-מִצְרַיִם אֶל-יוֹסֵף לֵאמֹר הָבָה-לָּנוּ לֶחֶם וְלָמָּה נָמוּת נֶגְדֶּךָ כִּי אָפֵס כָּסֶף. טז וַיֹּאמֶר יוֹסֵף הָבוּ מִקְנֵיכֶם וְאֶתְּנָה לָכֶם בְּמִקְנֵיכֶם אִם-אָפֵס כָּסֶף. יז וַיָּבִיאוּ אֶת-מִקְנֵיהֶם אֶל-יוֹסֵף וַיִּתֵּן לָהֶם יוֹסֵף לֶחֶם בַּסּוּסִים וּבְמִקְנֵה הַצֹּאן וּבְמִקְנֵה הַבָּקָר וּבַחֲמֹרִים וַיְנַהֲלֵם בַּלֶּחֶם בְּכָל-מִקְנֵהֶם בַּשָּׁנָה הַהִוא. יח וַתִּתֹּם הַשָּׁנָה הַהִוא וַיָּבֹאוּ אֵלָיו בַּשָּׁנָה הַשֵּׁנִית וַיֹּאמְרוּ לוֹ לֹא-נְכַחֵד מֵאֲדֹנִי כִּי אִם-תַּם הַכֶּסֶף וּמִקְנֵה הַבְּהֵמָה אֶל-אֲדֹנִי לֹא נִשְׁאַר לִפְנֵי אֲדֹנִי בִּלְתִּי אִם-גְּוִיָּתֵנוּ וְאַדְמָתֵנוּ. יט לָמָּה נָמוּת לְעֵינֶיךָ גַּם-אֲנַחְנוּ גַּם אַדְמָתֵנוּ קְנֵה-אֹתָנוּ וְאֶת-אַדְמָתֵנוּ בַּלָּחֶם וְנִהְיֶה אֲנַחְנוּ וְאַדְמָתֵנוּ עֲבָדִים לְפַרְעֹה וְתֶן-זֶרַע וְנִחְיֶה וְלֹא נָמוּת וְהָאֲדָמָה לֹא תֵשָׁם. כ וַיִּקֶן יוֹסֵף אֶת-כָּל-אַדְמַת מִצְרַיִם לְפַרְעֹה כִּי-מָכְרוּ מִצְרַיִם אִישׁ שָׂדֵהוּ כִּי-חָזַק עֲלֵהֶם הָרָעָב וַתְּהִי הָאָרֶץ לְפַרְעֹה. כא וְאֶת-הָעָם הֶעֱבִיר אֹתוֹ לֶעָרִים מִקְצֵה גְבוּל-מִצְרַיִם וְעַד-קָצֵהוּ. כב רַק אַדְמַת הַכֹּהֲנִים לֹא קָנָה כִּי חֹק לַכֹּהֲנִים מֵאֵת פַּרְעֹה וְאָכְלוּ אֶת-חֻקָּם אֲשֶׁר נָתַן לָהֶם פַּרְעֹה עַל-כֵּן לֹא מָכְרוּ אֶת-אַדְמָתָם. כג וַיֹּאמֶר יוֹסֵף אֶל-הָעָם הֵן קָנִיתִי אֶתְכֶם הַיּוֹם וְאֶת-אַדְמַתְכֶם לְפַרְעֹה הֵא-לָכֶם זֶרַע וּזְרַעְתֶּם אֶת-הָאֲדָמָה. כד וְהָיָה בַּתְּבוּאֹת וּנְתַתֶּם חֲמִישִׁית לְפַרְעֹה וְאַרְבַּע הַיָּדֹת יִהְיֶה לָכֶם לְזֶרַע הַשָּׂדֶה וּלְאָכְלְכֶם וְלַאֲשֶׁר בְּבָתֵּיכֶם וְלֶאֱכֹל לְטַפְּכֶם. כה וַיֹּאמְרוּ הֶחֱיִתָנוּ נִמְצָא-חֵן בְּעֵינֵי אֲדֹנִי וְהָיִינוּ עֲבָדִים לְפַרְעֹה. כו וַיָּשֶׂם אֹתָהּ יוֹסֵף לְחֹק עַד-הַיּוֹם הַזֶּה עַל-אַדְמַת מִצְרַיִם לְפַרְעֹה לַחֹמֶשׁ רַק אַדְמַת הַכֹּהֲנִים לְבַדָּם לֹא הָיְתָה לְפַרְעֹה. כז וַיֵּשֶׁב יִשְׂרָאֵל בְּאֶרֶץ מִצְרַיִם בְּאֶרֶץ גֹּשֶׁן וַיֵּאָחֲזוּ בָהּ וַיִּפְרוּ וַיִּרְבּוּ מְאֹד.

Genèse 47: 8

Et Pharaon dit à Jacob, combien d'années complètes de votre vie?

Midrash Rabba:
Og était là. Alors ils lui dirent: "Ne avez-vous pas dit Abraham hybride stérile est qu'aucun enfant peuvent soulever ici est son petit-fils avec soixante-dix descendants?" Og a déclaré: «Ce est Abraham lui-même." Il pensait que Jacob était Abraham, parce que le visage de Jacob ressemblait Abraham visage. Alors Pharaon a commencé à poser des questions Jacob, en disant, "Combien années complètes de votre vie?"

Genèse 47: 9

A ce Jacob dit à Pharaon, années complètes de mes pérégrinations sont 130 années; peu malheureux et ont toutes les années de ma vie; et ils ont atteint pas la vie de mes pères, dans les jours de leurs pérégrinations.

Rabbi de Loubavitch:
La plupart d'entre nous sommes satisfaits aspirations raisonnables: Pour développer l'esprit de survivre, de vivre en paix avec leurs voisins. Mais il ya ceux qui veulent plus. Ils cherchent totale, la perfection universelle tant qu'ils vivent dans un monde où le mal et la cupidité existe toujours. Ils vivent leur propre ego comme imparfait et gourmand. Un tel homme était Jacob. Il se tient pour le peuple juif. Pour Jacob n'a pas vivre une vie individualiste. Sa vie terrestre et les actes ne étaient que le début du 35 siècle-longue mission d'Israël à perfectionner la création de Dieu. Jacob a regardé 130 années comme un «petit et malheureux". Sa vie est un chapitre ouvert dans un processus qui se étend sur l'histoire.

Genesis 47:10

Et Jacob bénit Pharaon.

Midrash Tanchuma; Rachi:
Il le bénit que le Nil se élèverait à ses pieds et la terre arrosée; de sorte que la faim se est terminée au bout de deux ans.

Genesis 47:23

Et Joseph dit au peuple, voici, je vais vous acheter ce jour et vos terres, pour Pharaon; ici graines de vous, et semer le sol.

Tosefta, Sota Chapitre 10:
Pour Jacob se rendit en Egypte, il y avait la famine dans le pays; après l'arrivée de Jacob, ce qui est écrit? «Ici, les graines de vous et semer le sol."

Genesis 47:27

Pendant ce temps Israël habita dans le pays d'Egypte dans le pays de Gosen; ils ont obtenu des possessions.

Rabbi de Loubavitch:
Le mot hébreu signifie littéralement vayei'achazu "et ils ont pris il fixé," mais peut aussi être traduit par «, et ils y ont eu lieu." Les deux interprétations sont cités par les sages juifs: Rachi traduit le mot comme lié au mot achuza "l'appropriation nationale"; Misdrasj l'explique comme «la terre qui les tenait et saisit ... comme un homme est puissant saisi."

Cette attitude définit l'attitude du Juif sur Galut. D'une part nous savons comment accueillant un pays est, le Galut est une prison qui réduit notre vision spirituelle, notre mission nationale et empêcher la connexion à Dieu. Seulement quand une nation qui vit dans notre pays avec le Saint Temple, nous pouvons percevoir la présence divine dans le monde et notre rôle comme une lumière à la nation réaliser et exercer toutes les mitsvot de la Torah. D'autre part, nous savons que le Galut a aussi un but d'influencer l'ensemble de l'humanité. Mais la prévention doit être que nous faisons partie de la réalité Galut. Que la cible ne peut plus être réalisée.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité