La mélancolie russe

FONTE ZOOM:
Écrivain russe Gajto Gazdanov n'a reçu l'attention et la reconnaissance internationale en 2013, tout en restant dans les années vingt et trente du siècle dernier a été l'un des plus célèbres écrivains russes émigrés les. Son nom et celui de Nabokov ont souvent été mentionnés dans le même souffle. Maxim Gorki Gazdanov aimait encore mieux que Nabokov. En Novembre 2013 publié une nouvelle édition de son roman Une soirée avec Claire.

Gajto Gazdanov

Gajto Gazdanov fui la Russie en 1920, lorsque la révolution russe a été remporté avec la victoire des communistes dans les Blancs. Il est arrivé à Paris là-haut et avait une variété d'emplois. Malgré sa pauvreté, il a réussi à étudier à la Sorbonne. Pendant ses études, il commence à écrire. Au total, il a écrit plusieurs romans et nouvelles. Leur propre destin et celui des autres Russes expatriés est au cœur de son travail. Son travail a reçu une reconnaissance internationale en 2013. Dans ce contexte, publié en Septembre 2013 par la maison d'édition Lebowski traduction néerlandaise de son roman Le Fantôme de Alexander Wolf. Son roman Une soirée avec Claire, titre original Vetsjer OE Kler, paru en 1929 à Paris. En 1992, le roman a été publié en néerlandais dans Publisher Wereldbibliotheek, traduit par Helen Saelman. En Novembre 2013, ce roman dans une traduction entièrement révisée réédité au Wereldbibliotheek Publishing, ISBN 789 028 9 425 446.

Une soirée avec Claire

Le personnage principal de ce roman est Kolja. Il se bat pendant la révolution russe du côté des Blancs; si les communistes gagnent, il se enfuit à Paris. Là, il rencontre Claire, qui était alors en Russie était déjà en tête de l'amour sur les talons. Pendant ce temps, Claire est marié, mais il se agit de une affaire entre elle et Kolja. Cela apporte Kolja dans une humeur triste. «Dans chaque amour est la douleur; intelligent pour l'achèvement et la mort imminente de l'amour, si ce est un amour heureux et la douleur aussi l'impossibilité et la perte de ce qui n'a jamais appartenu à nous comme l'amour non partagé ". Une pensée qui se connecte avec les idées philosophiques de Schopenhauer. Selon ce philosophe, l'homme ne est jamais heureux, mais il a commis sa vie à quelque chose qu'il pense qu'il peut le rendre heureux. Mais que le bonheur ne est pas plus une saturation momentanée, et une fois consommée immédiatement suivie par l'ennui. Parce qu'il n'y a pas de distraction si la réalité déplaisante concernant la vie et la mort eux-mêmes. Mais il peut aussi être positif. Le malheur, selon le philosophe contemporain allemand Wilhelm Schmid également une forme de bonheur: la mélancolie, une condition dans laquelle le bonheur est souhaitable, il ne semble pas possible. Une philosophie de la vie, qui sont malheureusement pas exclusive mais plutôt postule: la célébration des pensées et des sentiments de mélancolie sur les belles choses de la vie, la musique, l'art, la nature, l'amour, etc.

Une soirée avec Claire est imprégné de mélancolie romantique. Peut-être que vous devriez louer une datcha en Russie, puis à un feu de cheminée avec un verre de vodka à votre portée lire le livre de Gazdanov, parfois à réfléchir sur les champs infinis de neige pour obtenir pleinement dans l'agonie et Weltschmerz de Kolja direct. La visite décrit dans les premiers chapitres Claire est le coup d'envoi pour la poursuite de la narration sur l'enfance et l'adolescence de Kolja. Un jeune qui ne reviennent jamais dans un pays qui ne sera jamais le même. Un reflet des sentiments de mélancolie de l'écrivain lui-même. Gazdanov tourné savoir ne jamais revenir dans son pays natal.

Le protagoniste Kolja a effectivement pas de tels enfance malheureuse; des parents aimants, même si son père était mort quand il avait seulement huit ans et sa mère par la mort de sa sœur, père, puis encore plus fermée était une sœur. Seulement viendra plus tard Kolja et sa mère plus près. Kolja se développe en raison de ces causes dans une grande liberté. Il ya une différence substantielle entre Kolja et ses pairs et qui ne est pas le moins du monde parce Kolja, aussi jeune qu'il est, comprend déjà comment tout est fragile, aussi insignifiant l'existence humaine peut être et qu'il est donc en fait qu'ils le fond à tout moment sous les pieds peut être replié. Pour cette mélancolique réfléchie est un énorme caractéristique de sensibilité et le résultat est une réflexion continue. Le mélancolique est en mesure de prendre loin de tout le naturel que les gens vivent généralement sans le savoir. Il se peut même qu'il est auto étrangement et de vivre la désintégration de sa propre identité. Quoi qu'il en soit punaises Kolja avec changement d'attitude à la vie grâce à sa jeune vie, jusqu'à ce qu'il aller combattre volontairement sur le côté des Blancs. Se ils succombent, Kolja sait se échapper sur un bateau de Feodosiya. En mer, son chagrin sur la Russie fuite interrompu par la mémoire de Claire et le fait qu'elle est une Française. "Et dans ce cas, qui a ensuite les affligés continue et tendue à la neige et les plaines vertes et toutes les vies que je avais passé dans un pays qui avait disparu derrière un rideau de feu? Et je ai commencé à rêver comment je Claire réunira à Paris ".
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité