La population et les groupes ethniques de La Réunion

FONTE ZOOM:
La composition actuelle de la population de l'île provient du 17ème siècle. En 2014, la population se élevait à 839 500. La population de l'île est très jeune. Environ 21% ont moins de 15 ans. Environ 71% ont entre 15 et 64 ans et 8% plus de 65 ans. Les hommes vivent en moyenne 71,7 années de l'ancien et l'âge moyen des femmes à atteindre un 78,8 années. La population de La Réunion est facile de se diviser en un certain nombre de groupes ethniques dont les origines peuvent être affichés clairement. La population de l'île est dérivé de 10 domaines différents et trois résidents différents de l'île de continenten.Op utiliser certains termes qui indiquent des groupes ethniques de la population. La population peut également facilement être divisé en différents groupes selon leur descendant à savoir:
  • Créoles
  • Les «Cafres»
  • Les Chinois
  • Le «Yabs '
  • Le «Malbars '
  • Le «Mahorais et Comoriens '
  • Le «Zoreils '
  • Les Magalassiërs

Créoles

Ces habitants sont les descendants des premiers colons de l'île. L'île appartient à eux, ils ont été les premiers habitants de l'île. Cette population peut être divisée entre les «petits Blancs populaires ou Yabs" les "grands blancs» de l'aristocratie locale et métissen.

Les «Cafres»

Ce terme désigne le descendant d'esclaves. Les esclaves étaient des Africains qui ont été importés depuis 1715 pour la culture du café. Aujourd'hui, le terme se réfère généralement à une personne Métis d'origine africaine. Cette population est la plus grande de l'île et est majoritairement catholique.

Les Chinois

Pour l'abolition de l'esclavage, la main-d'œuvre chinoise a considérablement diminué. Cela était dû à la cupidité des propriétaires qui étaient à la recherche de main-d'œuvre meilleur marché. En 1847, l'île comptait 800 chinois, en 1882, il y avait encore que 520. Les Chinois ne étaient pas adaptées au climat tropical de l'île. En 1901, le nombre est venu une fois de plus à 812 travailleurs. Le succès des commerçants chinois est arrivé au début du 20e siècle refont surface. Aujourd'hui, le peuple chinois en particulier à la tête de grands réseaux de distribution qui incluent les supermarchés.

Le «Malbars '

Ce est un terme qui fait référence à un groupe de la population de la côte indienne de Malabar. Ce groupe était au 19ème siècle comme travailleurs indiens engagés. Les travailleurs Malbar travaillé d'abord principalement les roseaux, avec le résultat que cette ethnie beaucoup plus représenté dans les zones à forte canne. Ils appartiennent principalement à la religion hindoue. Sur l'île il ya maintenant huit grands temples et de nombreuses petites chapelles. Malbars représentent environ 25% de la population.

"Mayotten et des Comores"

Le Mahorais sont des immigrants et des habitants natifs de Mayotte. Les Comores sont originaires du Nord-Ouest de Madagascar des Comores. Vagues successives d'immigration ont commencé dans les années 1970 Ils ont fui principalement la pauvreté et le manque de travail dans leur propre pays. Mais cela n'a jamais été bien accepté par la Reunionezen qui vient vu venir comme des profiteurs de venir profiter des nombreux avantages offerts par la France. Pour cette raison, cette population est un peu discriminés et isolés du reste de la population. Comores sont principalement musulmans.

Le «Yabs '

Ce terme se réfère à la sur les «Blancs pauvres. Ce sont les descendants des premiers pays coloniaux dans le 17ème siècle. En 1848, beaucoup de ces propriétaires ont été détruits à la suite de l'abolition de l'esclavage et donc la perte d'emploi. Elle a ensuite quitté les zones côtières à la recherche de nouvelles terres pour planter et faire pousser bétail. Les hauteurs de l'île devaient être le plus approprié. Cette population est beaucoup plus blanche que les zones côtières. Cette rupture a veillé à ce que les autres Européens Réunion et surtout les Cafres ne ont montré aucun racisme envers ces anciens propriétaires d'esclaves blancs parce qu'ils ont connu toutes les misères.

Le «Zarabes '

Ce groupe est d'origine indienne de l'ouest de l'Inde, plus particulièrement de la région de Gujarat. Ils ont débarqué pour la première fois sur l'île au 19ème siècle et portait un chapeau rond rouge semblable à celui porté par les Marocains. D'où le nom Zaraben par vagues d'immigration qu'ils pourrait représenter 5% de la population et leur religion appartient à la musulmane. Ils ont réussi à jouer un rôle décisif dans l'économie. La mise en place du commerce avec l'Inde dans l'industrie textile a réussi. La construction de la première mosquée sur l'île de Saint-Denis était aussi un symbole de l'acceptation et l'intégration de la société de La Réunion.

Le «Zoreils '

Ce est le terme utilisé pour désigner les personnes des grandes villes. Il ya plusieurs hypothèses sur l'origine de ce mot utilisé:
  • il en résulterait que le touriste métropolitaine reçoit un coup de soleil sur ses oreilles quand il est arrivé sur l'île ou
  • ont tendance à appliquer l'oreille pour mieux comprendre les Créoles.
La communauté 'Zoreils de vertegenwoortigd environ 5% de la population.

Malgache

Selon les généticiens et les historiens ont 80% du sang malgache Réunionezen. L'histoire de La Réunion ne peut pas se faire sans Madagascar. Le premier Européen à coloniser l'île a été apporté les hommes et les femmes participent à Madagascar. Beaucoup de mots ont été empruntés à Madagascar parce que les Européens ne avaient pas de mots pour décrire les cas spécifiques des tropiques. En 1922, la dernière vague d'immigration des travailleurs de Madagascar a commencé en 1930. Ils ont apporté avec eux entre 12 et 18 cultures différentes entraîner. Dans la croyance populaire, le magicien malgache le plus connu. Madagascar a obtenu son indépendance en 1960, de nombreux immigrants qui essaient de trouver leur bonheur à La Réunion, où, pour la plupart déjà avaient de la famille.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité