La prise de décision au sein de l'Union européenne

FONTE ZOOM:
En formant l'Union européenne, les États membres de leur propre souveraineté transférée aux institutions de l'Union. En conséquence, l'Union a été bevoegdhei d'établir des règlements et des politiques des États membres. Cette décision a été prise sur la base de deux conventions majeures et a lieu à travers la procédure législative ordinary- ou spéciaux. Dans ces procédures, le Conseil, le Parlement européen et la Commission à jouer un rôle majeur.

Introduction

Le 1er Décembre 2009, le traité de Lisbonne est entré en vigueur. Avec la conclusion de ce traité, il ya de nombreux changements ont été apportés dans le cadre européen. Premièrement, il ya les nombreuses procédures législatives qui existaient avant le traité de Lisbonne réduit à deux: la procédure législative ordinaire et extraordinaire. Pour cet article, ce est le changement le plus important, mais bien sûr il ya beaucoup d'autres à mentionner. Par exemple, le Conseil européen est devenu un organe officiel de l'Union et donc un certain nombre de principes généraux du droit ont obtenu une base dans l'un des traités. Les deux conventions les plus importantes sont maintenant: le traité de Maastricht et le traité sur le fonctionnement de l'Union européenne.

Sur la base des traités ci-dessus, l'Union européenne compte sept principaux organes. Parmi ceux-ci il ya trois qui sont beaucoup plus préoccupés par les lois et règlements, le Conseil, le Parlement européen et la Commission. Ces organismes doivent souvent travailler en étroite collaboration et donc, seront selon l'art. 295 TFUE doit conclure des accords sur leurs interactions. La Commission est un organisme indépendant libre et est destiné à protéger l'intérêt général de l'Union, les membres sont venus de différents États membres, mais ne peut pas parler sur l'intérêt privé de l'Etat. Toutefois, le Conseil est composé de représentants des gouvernements de chaque État membre et est sous différentes formations de plus en plus ensemble. L'objet de négociations dans lequel la composition détermine le Conseil fonctionne. Le Parlement européen est le seul organe de l'UE directement élue par les citoyens de l'Union et est donc composé de représentants des citoyens de l'Union.

Législation générale

Art. 288 TFUE sont présentées les différentes possibilités de la législation et de la réglementation au sein de l'UE. Les principaux types sont: règlement, directive et décision. Un règlement est directement applicable dans tous les États membres et a aussi un autre effet direct. Une directive doit être transposée par les États membres et donc ne travaille pas directement pour les particuliers. Une décision est un acte spécifique de l'Union, portant généralement sur un sujet. Si l'UE veut utiliser l'une des décisions qu'ils prennent, ce doit être de trouver une base dans l'un des traités. Cette base est souvent un produit, par exemple le traité de l'UE. Dans cet article, la procédure législative habituellement administré immédiatement.

Législation sein de l'UE ne peut avoir lieu à l'initiative de la Commission. Le Conseil et le Parlement européen ne ont pas ce droit d'initiative et donc ne peut élaborer sur la proposition de la Commission. Donne aussi l'art. 293 TFUE, la Commission a une garantie supplémentaire: à savoir qu'il peut modifier ou retirer toutes les propositions si le Conseil ne avait pas décidé sur la proposition. Différer une proposition peut en effet que l'unanimité par le Conseil. Toutefois, le Conseil et le Parlement européen peuvent demander à la Commission ou de faire certaines propositions, y compris les citoyens peuvent faire preuve d'initiative.

La procédure législative ordinaire

La procédure législative ordinaire est la procédure standard de l'Union et il semble la plupart de l'ancienne procédure de co-décision. Art. 294 TFUE reflète la façon dont fonctionne le processus. Le cours commence par une proposition de la Commission, qui sont transmis au Conseil et au Parlement. Parlement va maintenant adopter sa position en première lecture. Le Conseil peut aller ici ou d'adopter sa propre position. Conseil va avec, est fixée à la décision, le Conseil ne participe pas, le Parlement doit répondre dans les trois mois et de se résigner à la position du Conseil ou de modifier cette. Sur les amendements du Parlement le conseil donné par la Commission au Conseil. Le Parlement peut, dans ce cas également prendre plus les positions du Conseil et de laisser adopter la décision. Le Conseil peut être déterminée à son tour accepter ou de rejeter les amendements de rejeter ce sera un comité de conciliation. Si le comité ne est pas d'accord, alors il n'y a pas de décision, ils parviennent à un accord, puis commencer à la troisième lecture. Dans les six semaines de la médiation, le Conseil et le Parlement doivent maintenant venir avec une décision.

La procédure législative spéciale

Outre la procédure habituelle, nous savons aussi la procédure législative spéciale. Pour cette procédure devrait trouver une base dans l'un des articles de l'une des conventions. Cette procédure est similaire au processus de consultation de l'ancien traité. Dans cette procédure, le Conseil statue, mais cela devrait faire le Conseil qu'après le Parlement européen pour avis. Pour ce ne est pas une date limite, laissant la décision du Parlement pourrait frustrer. Heureusement, les institutions de l'Union doivent agir loyalement face de l'autre sur la base du principe de loyauté, Art. 13 paragraphe 2 du TUE et par conséquent, ils devront donc donner un avis. Dans ce contexte, il est aussi l'art. 48 paragraphe 6 du TUE importante. Ce Parlement est habilité à l'unanimité une procédure législative spéciale dans une procédure législative ordinaire.

L'action extérieure

L'Union européenne a acquis par le traité de Lisbonne de la personnalité juridique. Ce est une caractéristique importante pour être en mesure d'agir comme une organisation de pays tiers. L'action externe est appelé les politiques extérieures de l'Union. Toujours dans cette politique prend place des lois et règlements et nécessite donc une procédure législative ici. Il est très important que les objectifs et les positions des États membres sont impliqués dans la décision, maintenant l'UE décide en partie sur les relations des États membres et les pays tiers. La procédure principale pour l'action extérieure est régi par l'art. 218 TFUE.

Sur la recommandation de la Commission, le Conseil émettra une autorisation d'ouvrir des négociations avec les pays tiers. Le Conseil fournira également souvent des lignes directrices pour les négociations et finalement fixe, souvent avec l'aide d'un comité, une décision. Cette décision est finalement prise par le Conseil, mais seulement après l'approbation ou l'assentiment du Parlement européen. Un accord conclu par les institutions, lie l'Union, y compris les États membres et de ses citoyens. Il arrive parfois que l'on crée un accord mixte. Cet accord a été atteint par des négociations entre les institutions, les États membres et les pays tiers. Ce ne est possible que si l'Union n'a pas de compétence pour négocier obtenus par les États membres devraient donc la souveraineté à l'Union limité sont présents, de sorte que les États membres peuvent négocier.

La procédure budgétaire

Art. 314 TFUE et de l'État ont capturé la procédure budgétaire. Cette procédure peut être considérée comme une procédure spéciale. Le budget est mis en œuvre par la Commission et est finalement déterminé par le Conseil et le Parlement européen ensemble. La procédure est similaire à la procédure législative ordinaire. Ainsi, la Commission propose un budget, le Conseil doit d'abord déterminer sa position et le Parlement peut se conformer à telle ou peuvent-ils modifier. Là encore, la possibilité d'un comité de conciliation. Est rejeté la proposition de la Commission, elle doit soumettre une nouvelle proposition.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité