Le processus de pétition

FONTE ZOOM:
Les décisions judiciaires concernant les personnes et la famille sont maintenant donnés dans un processus de pétition. Ce est la contrepartie de la procédure d'assignation, dans lequel le défendeur est convoqué par une citation à comparaître. Dans une pétition, le tribunal a demandé une décision par une application. Cette procédure est très importante et mérite cette procédure dans cet article une attention particulière.

Introduction

Le processus de demande comprend demandant au tribunal de déclarer un statut juridique particulier ou de rompre. Ce est souvent le cas dans la loi personnelle et familiale. Pensez divorces, tutelles, le leadership et la tutelle. Il est dit également que la décision de la cour est une décision, pas une condamnation. Cette décision a souvent un caractère constitutif, ce qui signifie que le tribunal rend une situation juridique ou défaire une relation. Aussi dans les litiges de propriété, la procédure des pétitions joue un rôle important de nos jours. Une aura une demande à la résiliation d'un contrat de travail, dans les litiges sur l'appartement et dans les litiges d'arbitrage. Lorsque des poursuites doivent être engagées par une pétition est dans la législation pertinente, le mot «demande». Lorsque le processus devrait être lancé avec une citation à comparaître, se trouve dans le texte juridique du mot «réclamation» ou «action». Se il vous plaît noter que la loi sur les faillites est également familier avec le processus de demande. Toutefois, les règles de cette procédure ne sont pas applicables à la faillite, ce droit a ses propres règles à ce sujet.

Quel est le tribunal compétent?

Soyez le premier à regarder dans une pétition à la compétence de la cour. Quel tribunal doit maintenant entendre le litige? Il devrait être à la recherche d'abord à la compétence internationale, il ya un traité ou d'un règlement de l'Europe qui nous a dit comment nous devrions organiser notre compétence. Dans certains cas, ce est ainsi, en particulier lorsque l'affaire a un caractère international. Pour cela, nous devons examiner le Règlement CE de Bruxelles II bis, Art. 3. Se il est clair que le tribunal néerlandais est compétent, devraient être considérées comme la compétence absolue et relative.

Art. 112 Constitution et art. 42 Loi sur l'organisation judiciaire dire que le tribunal de première instance entend toutes les affaires civiles. Dans ce comprend les procédures de demande. Dans compétence absolue est sur le pouvoir du magistrat ou la juridiction des tribunaux de la Cour de district secteur civil. Le juge de district sera généralement miséricorde sur les questions relatives à l'emploi, les droits de l'appartement, l'arbitrage et les questions personnelles et droit de la famille quant à la capacité des parties prenantes dans le processus de pétition. Seuls les questions concernant les personnes et l'autorité sur ces personnes sont soumises à la cour. La compétence relative est décrite dans l'art. 3 sous un procédure et Art. Rv 262. La demande de la compétence relative est la question de l'endroit où le processus de pétition aura lieu. Ce sera l'adresse du demandeur, ou à la résidence de toute personne concernée. Lorsque ces règles de compétence concernant sont réunies, le tribunal renverra automatiquement à la juridiction compétente, à moins que les parties conformément à l'art. 270 paragraphe 1 Rv ne pas souhaiter.

La procédure

Le demandeur soumet une demande à la juridiction compétente et le greffier de la cour. Art. 278 paragraphe 1 Rv est mis à toutes les conditions requises pour cette application. Cette pétition doit être signée par un avocat que la représentation juridique obligatoire au tribunal secteur civil est nécessaire et la demande jusqu'à ce que le tribunal a rendu une décision encore être abrogés ou modifiés.

Après la demande, le tribunal fixera une date pour une réunion, Art. Rv 279. Dans la demande, le demandeur peut avoir décrit un parti ou d'un défendeur intéressés. Cela peut être considéré comme un co-parti ou une personne qui a un intérêt dans un ordre particulier de la main droite. Si la demande ne décrit pas les parties prenantes, le tribunal lui-même de déterminer se ils sont là et pourrait conduire au rappel de ces parties avant l'audience. Aussi se intéresse pas convoqué à la procédure et même pendant le traitement présenter une défense contre la demande. La défense peut contenir une requête contre, contre cette demande, cependant, doit se rapporter à la demande réelle du demandeur, sinon il ne peut pas procéder de la procédure. Le demandeur peut, à la demande contre un fichier météo de la défense. Ces opérations sont similaires à la demande reconventionnelle et de congrès dans la procédure d'assignation.

L'affaire se est traitée oralement devant le tribunal. Les deux parties doivent maintenant clarifier leurs points de vue et répondre aux positions des uns et des autres. Ce est une condition importante dans le processus et est décrit comme le principe du contradictoire, dans lequel les deux parties ont des droits égaux. Durant la procédure, le siège peut aussi avoir les documents mis en avant, ce sont principalement des preuves. Il ne faut pas aller à des morceaux lorsque l'autre partie ne peut pas répondre à nouveau, provoquant le juge ignore le principe du contradictoire. Les règles de preuve sont sensiblement les mêmes que dans la procédure d'assignation, dit Art. 284 paragraphe 1 de procédure civile, à moins que la nature de l'affaire se oppose à cela. Par exemple, cela peut être le cas dans les procédures d'urgence, par exemple dans le licenciement ou l'événement de l'attachement. En outre, le tribunal peut dans le processus de pétition appelle lui-même un témoin qui ne peuvent pas la procédure assignation.

La décision

À la fin de la procédure, le tribunal rendra une décision. Ce est le verdict. Ce doit être justifiée, toutefois, la règle de l'art fait. 236 Rv pas toujours. Cette règle stipule que la décision d'un tribunal de liaison, cela ne se applique pas à toutes les décisions. Habituellement, le tribunal applique cet article analogique, mais dans le processus de dissolution d'un contrat de travail Art. Rv 236 pas.

Que pouvez-vous faire contre une décision. Tout d'abord, il se peut que la décision contient des erreurs matérielles et autres. Cela peut, à la demande des parties ou d'office être améliorée par la Cour, art. 31 Rv. Vous pouvez aussi aller en appel ou en cassation contre la décision. Résister à une décision ne est pas possible! Si l'on ne est pas d'accord avec une décision entre, on ne peut former un recours contre la décision si elle est en même temps que la décision finale. Il ya une exception faite pour les décisions soi-disant partie. Ce sont des décisions qui effectivement se rapportent à une décision définitive, cette décision est alors prise comme une élimination intermédiaire. Avec ce genre de décisions peut être directement appel. Parfois, il ya aussi des interdictions légales dans les affaires. Il est interdit de faire appel ou de cassation dans un cas particulier, ce est par exemple, à la résiliation d'un contrat de travail. Une telle interdiction peut être rompu si le juge a commis une violation grave des principes juridiques ou des règles juridiques que contradictoire.

Appel doit être interjeté dans les trois mois après la décision finale de la Cour, art. 358 paragraphe 2 Rv. Une fois un appel interjeté par un parti, d'autres parties, en dépit de la période d'appel a déjà expiré, encore parfois introduire un recours par une défense de se préparer.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité