Le PVV et l'enquête sur l'Euro

FONTE ZOOM:
En Novembre 2011, Geert Wilders du Parti de la Liberté a annoncé qu'il devrait être examiné se il serait moins coûteux pour les Néerlandais à «revenir» pour le florin, la place de l'euro. Cet article décrit les arguments de Wilders 'pour' le florin. Les arguments sont principalement des PVV le bulletin de Wilder Mars 2012.

Le PVV

Le PVV est un parti politique néerlandais, fondée en 2005 par Geert Wilders. Depuis les élections législatives de 2010, le parti a 24 sièges au parlement. Le parti a depuis Octobre 2010 un parti de tolérance de la Rutte. Ie. que le PVV, le gouvernement minoritaire depuis 2010, prend en charge consistant VVD et CDA.

Geert Wilders

Geert Wilders est le leader du Parti de la liberté et au nom du chef du parti à la Chambre.

La carrière politique de Wilders 1989- 2012:
  • Adhésion VVD V. A. 1989
  • 1997: Utrecht conseiller.
  • 1998: Membre du Parlement, au nom de la VVD.
  • Le 3 Septembre 2004, il quitte le groupe VVD et a fondé son groupe d'un Groupe Wilders, plus tard, le Parti de la liberté
  • 2006: Après les élections législatives de Novembre 2006, il est devenu chef du Parti de la Liberté.
  • 2010: son parti PVV réalisé après les élections législatives surprenants 24 sièges.

Wilders a souvent extrêmement droite idées et est connu comme un critique de l'islam.

Il a exprimé des opinions critiques sur:
  • l'immigration,
  • la liberté d'expression,
  • les principes de l'Islam
  • Islamisation
  • Le nationalisme.

La vision de Wilder de l'Euro et florin

Dans son bulletin du PVV de Wilders décrit comment les Hollandais étaient fiers une fois sur le florin. Il dit: «Le florin était la meilleure monnaie en Europe, le florin était une monnaie forte Pendant des siècles, le florin néerlandais servi exquise ..."

Introductif sur Euro Wilders dit: "L'euro ne est pas l'argent, l'euro coûte de l'argent."

Il passe par immédiatement à l'attaque contre la prétention euro que:
  • Il ya des milliards jetés contre elle. Et personne ne peut garantir que cela aide.
  • Les étapes, coûte plus cher, donc la demande peur de créer des rapports publiés ces derniers mois. Ils viennent de groupes qui ont un intérêt dans la zone euro, et ils viennent de lâches qui menacent la guerre si l'euro disparaîtrait.

Le PVV a demandé à la Colombie-Lombard Street Research, pour calculer le PVV:

  • Ce qui a déclenché l'euro Pays-Bas vraiment sur?
  • Qu'est-ce que l'embrouiller en cours avec l'euro aux Pays-Bas?
  • Quels sont les coûts si les Pays-Bas sort de l'euro?

Cette enquête de Lombard Street conclu Wilders:
"Les citoyens paient les pots cassés."

L'euro a continué dépenses intérieures sous pression
Dans les années de la zone euro la croissance de la consommation a été inférieure à la croissance du PIB. Ce ne était pas le cas lorsque nous avions encore le florin. Ce ne était pas le cas dans nos pays pairs qui sortait de l'euro, comme la Suède et la Suisse. Il a le citoyen moyen l'an dernier a coûté € 1800 à la consommation d'énergie.

L'euro a également affecté nos investissements étrangers
Un tiers de ces investissements a été perdu par la crise de l'euro.
Une étiquette de prix de 7.000 euros par Néerlandais.

Sauver l'euro
Can Pays-Bas entre 2012 et 2015 coûtera plus de 125 milliards d'euros. Nous devons soutenir la Grèce et le Portugal. Nous devons aider l'Italie et l'Espagne pour couvrir leur déficit budgétaire. Et ce est le scénario optimiste. Si nous Italie et l'Espagne doivent également aider avec le rouleau de leurs dettes, il en coûte presque deux fois plus.

La solution proposée: Pays-Bas peut sortir de l'euro

  • Si nous laissons l'euro cette année, nous souffrons dans le pire des cas, en particulier dans l'appréciation du florin de 10%, ce qui est loin d'être certain, une perte de 51 milliards d'euros au nos avoirs extérieurs nets. Est-ce montant de 51 milliards d'ailleurs bien fait dès la deuxième année, car il est plus petit que le 37 et le 38 milliards que nous économisons en 2013 et 2014 aux Pays-Bas coûts devrait contribuer à soutenir l'euro. D'autre part si la valeur plus de pouvoir d'achat des ?? pour les citoyens. Pays-Bas est essentiellement un pays de transit. Deux-tiers de nos exportations sont transit. Ce filet est pas affecté par un changement de la valeur d'une nouvelle monnaie. Les effets d'une devise plus forte pour la majorité des exportations qui est produite aux Pays-Bas se sont gérables.

Argument de la liberté d'instruments monétaires

  • Sa propre monnaie nous donne la liberté d'utiliser les instruments monétaires dans un sens favorable aux Pays-Bas.
  • Nous pouvons limiter la valeur d'une nouvelle monnaie et d'atténuer ainsi les effets sur les exportations, l'emploi et les institutions financières et se étalant sur une période plus longue.
  • L'or nous sommes de retour aux commandes; pas les eurocrates de Bruxelles et de Francfort. Nous sommes à nouveau avec les maîtres d'or de notre propre argent.

Argument contre le spectre des taux d'intérêt élevés

La vérité est que dans le taux d'intérêt de l'euro déterminée permettant au centre de notre intérêt trop élevé et le taux des pays ail était trop faible. La crise actuelle est due ici. Ail pays ont investi beaucoup trop profondément dans la dette qu'ils ne pourront jamais rembourser car ils restent dans l'euro, sauf l'union monétaire d'une union de transfert permanent dans lequel nous pouvons payer les dettes des autres.

Selon cet argument, basé sur le rapport Lombard Street, Wilders se réfère à tous les calculs faits cotées et à traduire le rapport Lombard Street.

Conclusion relative au rapport euro-florin de PVV

On peut se demander si l'argument de Wilders est correcte la suite du rapport Lombard Street Research. Les opposants vont suggérer que chaque rapport peut déballer son avantage si les questions, mais ont bien vers l'objectif. Ses partisans soutiennent qu'il fera rapport un moyen positif à la discussion sur le retour du florin.
Malheureusement, on peut sans doute dire que les conclusions du rapport donnent l'impression raisonnable »d'être à courte vue." Qui, évidemment, ne peut pas en être autrement, ce est en fait un document politique et non un rapport économique internationale spécifique. On ne peut que attendre et voir comment les économistes et les experts financiers seront répondre à ce rapport.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité