L'échange d'émissions

FONTE ZOOM:
Il ya beaucoup d'argent dans le commerce des émissions. La négociation se déroule entre les différentes entreprises et les pays. L'échange d'émissions est le résultat du Protocole de Kyoto. Il a été convenu que les émissions de gaz à effet de serre des pays pays réduiront. Les allocations sont négociées à la bourse et sont achetés et vendus par les pays et les entreprises qui émettent plus ou moins de CO2 que ils ont droit. Il ya un grand échange de droits d'émissions mondiales passe. Ce est un des droits commerciaux d'émettre du CO2. Les droits sont négociés entre les entreprises et les gouvernements. Les allocations garde créés par le Protocole de Kyoto. Cet accord a été signé à Kyoto, au Japon entre les différents pays pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Cet accord était dans tous les pays industrialisés à l'exception des États-Unis en droit. L'objectif était de ramener les émissions de gaz à effet de serre de 8 pour cent par rapport à 1990. Cette réduction est nécessaire pour lutter contre le changement climatique à grande échelle.

La négociation sur l'émission de bourse

L'échange de droits d'émissions a commencé en 2005 sur l'ETS London Stock Exchange. Une allocation donne un gouvernement ou une société le droit d'émettre une tonne de CO2. Il est en Europe, il y avait une limite maximale. Ce est 2,2 milliards de tonnes. Droits commerciaux C02 présente plusieurs avantages. Il encourage les pays à savoir prendre davantage de mesures pour prévenir les émissions de C02. Jusqu'à présent, il était pour que les pays ont été encouragés à prendre des mesures supplémentaires. Une fois qu'ils se sont rencontrés à la limite qu'ils avaient d'obtenir en vertu des accords, ce était suffisant. De cette façon, les pays sont encouragés à prendre une autre étape supplémentaire car ils peuvent vendre des quotas qu'ils ne se utilisent.

Compteur de CO2

Il est également possible pour les pays à réduire l'émission de CO2 dans un moyen moins coûteux. Par exemple, il peut être très coûteux de prendre des mesures en Belgique dont les émissions de CO2 sont évitées. Cela peut se produire parce que la Belgique a beaucoup plus de mesures et beaucoup plus propre que tout autre pays. Les mesures à prendre alors besoin de plus. Ce temps, par exemple, dans un pays comme la Bulgarie par très facile de prendre des mesures, par exemple, la mise en place de filtres à particules, le même effet peut être obtenu. Toutefois, ces mesures ont nettement moins cher. Pour les émissions mondiales de CO2 dans le même temps fait peu de différence, car il ne fait aucune différence au réchauffement climatique ou de la CO provient de la Belgique ou de la Bulgarie. La critique de cette capacité est que la Belgique ne serait pas promu dans cette façon de faire quelque chose au sujet des émissions de CO2 dans le pays.

Acheter des allocations

Une société sera condamné à une amende si elles sont beaucoup plus de CO2 qu'elle ne en a allocations. Cette pénalité peut aller jusqu'à 100 euros par tonne. Il ya aussi un abus du régime. Usines en Chine vont émettent supplémentaire, après quoi ils taxe pays européens permet de prendre des mesures pour éviter à nouveau ces émissions. De cette manière, les mesures ont bien entendu aucun effet. Sur la Bourse de Londres depuis 2008 sont également négociés allocations des Nations Unies. En Amérique, fondée en 2003, le Chicago Climate Exchange. Ce est un échange volontaire où les organisations commerciales qui se sentent tenus pour contrer les émissions de CO2.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité