Les contrevenants de la circulation dans l'Union européenne: Echange de données facilite le suivi

FONTE ZOOM:
Trop rapide à l'étranger ou voir une lumière rouge? Auparavant, les délinquants étaient souvent loin avec elle parce que la police étrangère pourrait rendre les données du titulaire est difficile à déterminer. Cela devrait changer dès 2011. Les 27 États de l'UE veulent faciliter l'échange électronique de données avec le pays d'origine du titulaire.

les contrevenants de la circulation dans l'UE plus facilement traçable
Les ministres des transports de l'UE ont convenu d'une proposition à la fin de 2010, selon les données de pécheur de trafic peuvent être obtenus dans le lorsque le registre de véhicules automobiles du pays d'origine avenir. Dès que les autorités de l'Etat dans lequel l'infraction a eu lieu, disposent de l'information, la méthode réside dans leurs mains. Quoi et combien est puni, donc dépend des réglementations nationales.

Sur une initiative allemande, les données ne est pas de la porte, mais la «personne responsable», de sorte que le pécheur du trafic déterminé. La proposition tient compte de la directive de l'UE que le délinquant ne est pas toujours le porteur inscrit, mais souvent le pilote.

Les nouvelles règles ne se appliquent qu'aux infractions qui sont mis à l'amende, donc pas de points à Flensburg ou interdiction de conduire. Ce est sur les quatre domaines que l'UE comme la cause de 75% de tous les accidents de la circulation ressemble: excès de vitesse, sans tenir compte des feux rouges, la conduite sans ceinture de sécurité ou sous l'influence de l'alcool.

En plus de la conduite sous l'influence de drogues, d'être inclus sans casque de sécurité prescrits, l'utilisation unzuläsige de pistes de secours et demande avec le téléphone cellulaire au volant.

Fréquentes violations des délinquants de la route à l'étranger
Surtout les conducteurs étrangers qui commettent l'avis du commissaire européen aux Transports, de nombreuses violations des règles de la circulation, peut-être dans l'espoir, pas être poursuivis. La proposition du ministre des Transports, il se agit, pour faciliter l'identification du pécheur de transport, pas l'exécution des ordonnances imposant des amendes administratives en provenance des pays de l'UE. Ce est déjà possible depuis Octobre 2010, sous réserve de certaines conditions.

Le Parlement européen doit encore approuver la proposition maintenant. Ensuite, ce est aux États membres de mettre en œuvre les dispositions en droit national. En 2013, il peut alors être assez pour que l'identification des délinquants de la route dans l'UE sera plus facile.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité