Les élections législatives en Belgique le 10 Juin '07 - les résultats

FONTE ZOOM:
Les cartes sont mélangées en Belgique. Les élections législatives 10 Juin 2007, se est accrue fondations politiques du pays se serrent. Les sondages ont indiqué une tendance, il serait difficile pour la majorité violet pour faire passer leurs politiques. Toutefois, l'élection est encore beaucoup plus dévastateur pour le violet que prévu. Le grand gagnant est le CD & V entente / NVA, flirter avec la limite de 30% en Flandre. Grosse surprise, Jean-Marie Dedecker.

Gagnants et perdants

Du côté flamand, il ya deux perdants évidents: à la fois le gouvernement libéral du parti Open VLD du Premier ministre Verhofstadt comme le Parti socialiste démocratique social, autre entente / ESPRIT de vice-premier ministre Freya Van den Bossche et président du parti Vande Lanotte plongée en dessous de 20% des votes. Le dimanche soir, a montré le Premier ministre Verhofstadt lui un perdant digne. Avec un discours d'adieu émotif il a fini une ère de huit années finales.

Le grand triomphateur Yves Leterme. Il a pris sur la liste Sénat près de 800 000 voix de préférence. Il est hautement improbable que les Belges ne sont pas confrontés à un gouvernement Leterme I. Son entente CD & V / NVA prend un peu moins de 30% des voix du côté flamand.

Vert! récupère le seuil et quatre représentants au parlement national.

Grosse surprise de cette élection est Jean-Marie Dedecker. Ancien entraîneur de judo et de Dedecker a quelques années au sommet du VLD ont aidé. Cependant, depuis qu'il a couru quelques fois trop souvent à l'extérieur du harnais et quand il a été mis hors du parti, il a commencé -après un bref flirt avec NVA que rien uitdraaide- propre parti. Dans la circonscription de Flandre occidentale, de son domicile, il a sorti de nulle part 11,2 pour cent du vote. Dans d'autres circonscriptions qu'il pourrait récupérer le seuil de 5 pour cent. Il en résulte cinq sièges au parlement et un au Sénat.

Vlaams Belang gagne encore 1,1%. Canton à Anvers, où le parti était super, la tendance des élections municipales en Octobre 2006 mettaient davantage. Il en va de 2,03 pour cent de baisse parti.

Belgique = Flandre et la Wallonie

Wallonie a ses propres parties et les cartes ont été mélangées il, mais il semble être un peu moins prononcé qu'en Flandre. Le PS socialiste perdre 6,86 pour cent. Dans la période qui a précédé les élections étaient assez quelques scandales mis au jour où ils vivaient. Le MR libérale est la seule victoire du parti du gouvernement: il est 2,79 pour cent.

Le Ecolo de parti vert est de plus de 5% de l'avant et de doubler le nombre de sièges de quatre à huit. Les chrétiens-démocrates quelque chose aller de l'avant.

La répartition des sièges offre un puzzle fascinant.

Coalitions

Il attend maintenant le grand gagnant Yves Leterme la difficile tâche de former un gouvernement. Avec la répartition actuelle des sièges ne est qu'un gouvernement «classique» des deux partis à la fois possible où flamande et wallonne côté à rejoindre les partis frères de la même famille. Une coalition Roman-bleu du CD & V / NVA, Open VLD, MR et CDH dispose de 81 sièges sur 150.

Cependant, la situation belge est complexe. Un des points clés de l'agenda de la CD & V / NVA est cependant une «réforme de l'État moderne. Les pouvoirs des Etats devraient être examinées et, selon les Flamands ont des problèmes reportés au niveau du gouvernement local. En Wallonie, il ya une assez réticents. Pour mettre en œuvre une telle réforme de l'Etat est également requis une majorité des deux tiers. Le mieux serait donc si on forme un gouvernement représentant une majorité de 101 députés. Une coalition tripartite classique de chrétiens-démocrates, libéraux et socialistes les rencontrerait.

Cependant, il existe d'autres pièces qui peuvent être utilisés: une fraction verte sur un total de 12 membres Liste Dedecker avec cinq sièges peut-être quelque part peut faire une différence ...

Une seule chose est certaine. Vlaams Belang ne sera pas l'exclure. Le cordon sanitaire reste.

Lundi 11 Juin, le Premier ministre Verhofstadt a remis la démission de son gouvernement. Il est prévu que le roi Albert nommera un informateur ou formateur. Pendant ce temps délibéré pression au sein des partis et entre les parties interrogées. Les perdants lèchent leurs blessures, après avoir profité des gagnants.

Belgique attend.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité