Mauro est pas permis de résidence: CDA plie PVV

FONTE ZOOM:
Une majorité de la Chambre le 1er Novembre 2011 rejeté deux motions de l'opposition, qui a appelé à donner aux jeunes angolais Mauro Manuel un permis de séjour. La CDA a également voté contre, y compris la soi-disant Ad cda critique Koppejan et Kathleen Ferrier. Ceci malgré le fait qu'elle implique un droit humain fondamental et universel très: le droit à une vie de famille. Le CDA est que parti chrétien, à mon avis ne vaut pas un nez.

Les origines angolaises Mauro Manuel

Dans le contexte d'une guerre civile sanglante avec des centaines de milliers d'Angolais ont coûté la vie et l'économie et les infrastructures du pays complètement ruiné, la mère de Mauro a décidé d'envoyer son fils aux Pays-Bas en 2002, dans l'espoir d'un avenir meilleur. Mauro avait neuf ans. Sa demande d'asile a été rejetée dans ce pays par le ministre. Un permis de résidence comme mineur non accompagné, il ne était pas, après tout, parce qu'il a une mère en Angola.

Depuis Mauro rester aux Pays-Bas, il vit dans un foyer d'accueil, dans le Limbourg. Il va à l'école, il est un club de football et il a ses amis. Deux tentatives de la famille d'accueil de l'adopter ont échoué. Mauro a été de 18 ans et incorporé dans les Pays-Bas. Une vie en Angola, il ne peut donc plus imaginer.

Mauro a droit à une vie de famille

En 2008, Mauro servi vertu de l'article 3.28 du décret sur les étrangers une demande pour obtenir un permis de séjour comme un étranger mineur de séjour chez des parents nourriciers. Cette demande a été rejetée par le Secrétaire d'Etat de la Justice le 19 Novembre Albayrak 2009. L'argument présenté par l'avocat de Mauro, n'a pas été honoré. Mauro contre appel devant la Cour d'Amsterdam. Ce feutre il ya un an sa profession fondée. Pays-Bas avait, selon la cour dans la Convention européenne des droits de l'homme loi établie violé le respect de la vie familiale. Mauro était avec sa famille d'accueil une famille. Il avait le droit à une vie familiale, consacré par l'article 8 de la CEDH.

Médiateur des enfants sur Mauro
"Conformément à l'article 6 des États convention devrait assurer le développement d'un enfant dans la mesure du possible. En outre, l'article 20, que les enfants qui sont temporairement ou définitivement dans la famille il appartient à Miss droit à une protection spéciale et l'assistance par l'État.

En outre, l'article 8 de la CEDH que la vie de famille doit être protégée. Après une période de résidence aux Pays-Bas, qui a eu une liaison enfant avec la société, et dans le cas de Mauro avec sa famille d'accueil, la question est de savoir si ces enfants peuvent encore être renvoyés dans leur pays d'origine ou dans le pays de leurs parents . Les liens familiaux ont été formés avec le soutien de l'agence officielle de tutelle. Le gouvernement néerlandais était conscient du séjour par Mauro aux Pays-Bas. Mauro est devenue partie intégrante de la famille de ses parents adoptifs, il ya vécu pendant huit années ".
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité