Négocié augmentation de salaire: New agriculteur ne est pas toujours nécessaire d'ajuster les salaires

FONTE ZOOM:
En tant qu'employeur, qui prend une autre opération, vous ne devez pas prendre part à toute augmentation tarifaire. Ce est vrai au moins si l'ancien employeur était lié par la négociation collective et a rencontré ses employés non syndiqués dans le contrat de travail qui fixent les salaires selon les conventions collectives applicables. À cette conviction est venu maintenant la Cour fédérale du travail. Le juge fédéral Erfurt devait se prononcer sur l'augmentation d'un salarié employé dans le service à la clientèle de l'appareil. L'employé avait un contrat de travail, qui prévoyait que «les dispositions des conventions collectives dans le secteur de la métallurgie du Nord-Wurtemberg Bade-Nord dans la version actuelle" sont applicables à son emploi. Les travailleurs appartenaient à un syndicat, alors que son employeur était lié par les conventions collectives.

Au début de 1997 rejoint l'agriculteur parce que l'entrepreneur a vendu sa précédente opération à l'autre entrepreneur. Les nouveaux agriculteurs appartenaient à la différence de son prédécesseur en toute association d'employeurs et n'a donc pas liés par les conventions collectives. Deux ans plus tard, la rémunération des salariés a augmenté dans l'industrie du métal avec une nouvelle convention collective. Le nouvel employeur n'a pas commis lui-même à cette augmentation, en raison de son manque de servitude collective et n'a pas augmenté le salaire de l'employé. L'employé, cependant, insisté sur son contrat, après quoi il a droit à l'augmentation de salaire négociée en raison de l'accord correspondant. La Cour fédérale du travail, cependant, l'employé a fait un gros bâtons dans les roues.

En raison de l'absence de servitude collective du nouveau titulaire des dispositions de la convention collective ne sont dans cette version applicable à l'emploi de l'employé, comme ils étaient en vigueur au moment de la transmission d'entreprise. Selon § 613a du Code civil, le nouveau coup de pied de l'agriculteur dans l'existant au moment du transfert des obligations de l'ancien fermier, dit le juge. Comme le nouvel employeur a repris l'entreprise de son prédécesseur, mais était encore l'ancienne convention collective. L'augmentation de salaire collective et l'augmentation associée de salaire de deux ans après l'acquisition de la société ne ont pas eu raison de rejoindre le nouvel employeur.

Cour fédérale du travail - arrêt du 21 Août 2002-4 AZR 263/01
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité