Niger, une histoire politique

FONTE ZOOM:
Le Niger est l'un de ces pays inconnus en Afrique centrale. Nous entendons très peu et quand nous entendons quelque chose, il implique généralement la famine et de la sécheresse. Ou un nouveau coup a été commise. Surtout parce que ce dernier est la chose Niger connu pour, les allées et venues des présidents et des soldats, qui sont ensemble pour la vie.

Afrique de l'Ouest français

Niger a été simplement déjà vu plusieurs autres pays faisait partie de l'Afrique occidentale française et a gagné tout comme ceux d'autres pays l'indépendance en 1960. Hamani Diori, qui avait collaboré avec les Français est devenu le premier président du Niger indépendant. Son principal adversaire était Djibo Bakary, le Parti Sawaba, qui a été interdit en 1959 en raison de leur vote contre le référendum constitutionnel français en 1958. Le Sawaba fait un certain nombre de tentatives pour mettre à Diori, mais cela a échoué et Diori est resté au pouvoir pendant les années soixante et au début des années soixante-dix. En raison de ses bonnes relations avec la France, il est en mesure d'obtenir beaucoup d'aide de la France. Diori est devenu un homme d'Etat qui a donné des conseils de nombreux autres pays africains. Cependant, avec la grande sécheresse du début des années soixante-dix, été plus difficile à positionner.

Kountché

Le 15 Avril 1974, un coup d'Etat militaire a été commise sous la direction du lieutenant-colonel Seyni Kountché. La femme est venue et Diori Diori se était placé en résidence surveillée. Kountché a exigé le départ des troupes françaises stationnées dans le pays. Les années soixante-dix étaient économiquement favorable, il y avait un boom de l'uranium, qui encore une fois a été adoptée en 1980. Kountché a des problèmes avec son voisin du nord, la Libye. Il avait suivi avec douleur combien la Libye avait interféré dans les affaires intérieures du Tchad voisin. En Novembre 1987 morts Kountché et a pris son cousin le colonel Ali Seybou sa position. En 1989 Seybou fondé le Mouvement national pour la Communauté de développement, qui a été conçu pour être un parti à l'unité nationale. Mais Niger avait demandé un système multi-parti et Amadou Cheiffou était celui qui devait fournir pour les élections prochaines Seybou. En combats dans le nord du pays et la mutinerie de l'armée dans les élections ont été reportée à plusieurs reprises en février 1992 et Juillet 1993, mais une nouvelle constitution a été adoptée en Décembre 1992, lors d'un référendum. En 1993, a remporté un alliance de partis d'opposition, les élections AFC, leur candidat Mahamane Ousmane est devenu le premier président élu du Niger. Cependant, la démocratie fut de courte durée, et en 1996, de nouveau suivi un coup d'Etat dirigé par le colonel Ibrahim Baré Maïnassara. Il a écrit de nouvelles élections qui ont été remportées par lui-même. L'opposition a combattu cette victoire et a déclaré que les élections ne étaient pas valables. Les élections législatives ont ensuite été boycottées par l'opposition, afin que le Parlement alors dominées par l'Union National des Indépendants pour le renouveau démocratique, le parti de Baré.

Touareg

Pendant ce temps provoqué des troubles dans le nord du pays pour les grands problèmes. Les Touaregs de cette région étaient en révolte. Ils réclament une plus grande autonomie et que vous voulez Tamacheq donnés dans les écoles. En 1995, un accord de paix est établi et, en 1997, tirant les dernières troupes touaregs que de l'accord.

Issoufou

En 1999, Baré est amené à la vie, un nouveau coup est un fait et Major Wanke crée en Octobre pour de nouvelles élections. Mamadou Tandja du MNSD est élu nouveau président du Niger. Tandja a été réélu en 2004, il a essayé de faire des changements dans la constitution pour rester au pouvoir plus longtemps mais en 2010 a été suivie par un nouveau coup d'Etat militaire. Il y avait des réélections et Mahamadou Issoufou est le nouveau président en Avril 2011.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité