Par défaut: la dissolution

FONTE ZOOM:
Lors de la prise de conclure un accord de réciprocité vous et votre parti toute obligation en soi. Si votre parti puis dans l'exécution des obligations ou de manière correcte, vous aimez naturellement à prendre des mesures. Dissolution cela pourrait être la bonne solution. Qu'en est-il la dissolution? Voici les faits.

Accord de réciprocité

Le droit de résiliation est régie par l'article 265 du Livre 6 du Code civil néerlandais. Avant que quiconque est capable de dissoudre, il doit y avoir été là un accord de réciprocité. Ici, les parties mutuellement obligations en soi, qu'ils doivent remplir en vertu de l'accord. Il ne est donc pas surprenant que l'article de dissolution est dans le département pour les accords réciproques. Notez que la dissolution est une loi réglementaire, ce est à dire, les parties sont toujours en liberté à l'issue de la convention du parti. Ainsi, les parties limitent leur accord de dissolution ou à exclure. Pour protéger le consommateur contre l'achat des consommateurs inclus dans l'article 6 du Livre 7 du Code civil.

La dissolution

Si votre parti ne remplit pas l'entente conclue avec vous, vous ne regardez pas impuissants. Vous pouvez, dans la plupart des cas, dissoudre. Par dissolution annuler propre obligation d'exécuter le contrat, vous laissant vous libérer. Le pouvoir de dissoudre vous ne avez pas, si vous êtes le propriétaire reste en défaut dans l'exécution d'une obligation, voir l'article 266 du Livre 6 du Code civil du créancier défaut.

Article 265 du Livre 6 se lit comme suit: "Chaque échec d'une partie à l'une de ses obligations à l'autre partie le droit de résilier le contrat en tout ou en partie." De cet article, vous pouvez lire que le créancier est en droit de dissoudre plus se il ya une seule défaillance dans l'exécution d'une obligation. Pour cela, l'échec ne doit pas être imputable au débiteur, comme ce est le cas avec l'attribution de dommages-intérêts. Donc, même se il ya force majeure, le créancier peut résilier l'engagement. Si un engagement est temporairement ou définitivement impossible, le créancier peut procéder directement à dissoudre. Toutefois, si le débiteur peut toujours effectuer, mais voici en déficit, le débiteur pour la dissolution devrait être le premier en défaut. Après cela, le débiteur ne sera en défaut et de mettre fin possible. Pour les règles générales relatives à défaut et par défaut: par défaut: défaut et par défaut.

Pour définir un débiteur en défaut, nous avons besoin de l'article 81 du Livre 6 du Code civil suivre. Cependant, l'avis ne est qu'un rappel avec un nouveau délai pour la conformité au débiteur. Le créancier a la possibilité d'envoyer une déclaration de cessation avec l'avis. Ce est alors que le créancier exige la performance, mais que la dissolution se produit lorsque la date limite n'a pas encore été remplies. Bien sûr, quand la dissolution est également vrai que l'une des trois situations à l'article 83 du Livre 6 se pose. Cela devient un débiteur en défaut et peut donc être dissous immédiatement.

Il peut être dissous dans deux voies, dit l'article 267 du Livre 6. Le créancier peut, par une déclaration écrite du débiteur lui-même d'annoncer qu'il veut procéder à la dissolution. En outre, le créancier peut demander au tribunal de résilier le contrat, si le créancier sait immédiatement se il est dans son droit à sa demande ou non. En effet, quand il se dissout et plus tard apparaît à la cour que ce est injustifié, il peut conduire à des conséquences profondes.

Conséquences de la résiliation

Article 271 du Livre 6 du Code civil, il est clair que nous devons d'abord examiner les conséquences de la dissolution ou d'un passif déjà, ne est pas ou partiellement remplies.

Si un engagement n'a pas été respecté, annulée par les obligations de dissolution des deux parties. Le créancier ne maintenant son obligation de ne pas venir après. En outre, vous devriez garder à l'esprit que si elle est dissoute, il n'a aucun effet rétroactif vertu de l'article 269 du Livre 6. Les obligations seront donc retirer de la prise d'effet de la dissolution, et non au moment où le contrat est conclu. Rétroactivité nous savons que dans la destruction d'un accord.

Si une performance ou une obligation déjà remplies en partie, mais le créancier n'a toujours dissous, puis il conformément à l'article 271 du Livre 6 un engagement de reprise. Cela signifie que les parties ensemble après la dissolution aussi bien qu'il peut résister devrait ramener l'ancienne situation. Si la performance est constitué par exemple de payer une somme d'argent, le débiteur devra récupérer cette somme par le créancier. Même si le débiteur était une réalisation du créancier a reçu, le débiteur doit essayer de revenir en arrière. Bien sûr, ce ne est pas à tous les spectacles peuvent penser à un concert déjà donné ou d'une autre performance qui est possible qu'une seule fois. Consiste surtout l'article 272 du Livre 6. Cet article prévoit que la valeur du service fourni au moment de la réception doit être compensée.

L'obligation d'inversion discuté ci-dessus est un engagement que l'autre. Ce est soumise aux règles alors en vigueur du Code civil. Comme un engagement à annuler pas exacte, opportune ou non respecté, le créancier dans ce cas devra à nouveau maintenir les mêmes règles de défaut et par défaut. Il ya aussi un engagement à défaire peut accorder des dommages d'être causés par l'engagement de ne pas correctement ou pas du tout est observé. Encore une fois, il estime que le débiteur doit d'abord être en défaut ou de droit en défaut devrait se produire avant de pouvoir passer à la régime d'indemnisation.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité