Principes de la loi de procédure civile

FONTE ZOOM:
Les procédures civiles pour notre système juridique est très important. Les règles et principes qui se appliquent dans cette juridiction ont déjà eu beaucoup de gens à utiliser tout en assurant des garanties appropriées dans notre système juridique. Cet article a établi un certain nombre de principes importants de notre procédure et expliqué.

Introduction

Contentieux ne peut exister que se il ya de bonnes règles et prudent à ce sujet. Sans garanties et les principes on ne peut pas juger. Par conséquent, il est important que nous entoure par des règles de procédure civile et les principes qui garantissent les droits du citoyen. Dans notre loi, nous avons beaucoup de principes dans laquelle tout le monde, et en particulier le droit, auront à répondre. Beaucoup de ces garanties sont comptabilisées dans notre code, en particulier dans le Code de procédure civile et le Code de l'organisation judiciaire. Une grande partie des principes de droit procédural sont également inclus dans l'art. 6 Convention européenne des droits de l'homme. Les instructions Art. 6 CEDH se concentre largement sur notre gouvernement, qui doit se assurer que la procédure judiciaire privé se passe bien et est bien meublé.

Un certain nombre de garanties de l'art. 6 de la Convention sont les suivants: le droit à un procès équitable, le droit à un processus d'audience publique, l'affaire est entendue dans un délai raisonnable et d'être jugé par un juge impartial. Certains de ces principes est l'entrée en vigueur du traité de l'Union européenne ajouté à notre Code de Rv. Autres principes étaient déjà inclus dans notre Code. Ces principes sont maintenant à l'art. 19 de l'art. 35 Rv. Nous savons donc le principe d'audience publique contradictoire d'un cas, le délai raisonnable et les motifs d'une décision. Ces principes sont généralement entre droite / gouvernement et les citoyens, parfois même entre les citoyens.

Les principes

Accès à la justice
Un instrument important de citoyens de se protéger contre le gouvernement et / ou contre l'accès à la justice des citoyens. Ce droit est consacré à l'art. 17 Constitution et art. 6 de la CEDH. Il est donc nécessaire qu'une action civile est aussi facile que possible pour les citoyens et également sensiblement ouvert à lui. Par exemple, il se peut qu'il y est l'accès à un juge, mais il ne peut tout simplement pas financièrement d'aller devant les tribunaux, par exemple parce que les frais de justice sont très élevés. Ensuite, il n'y a donc pas accès substantiel à ce droit. Il se peut aussi que le citoyen ne peut pas se payer un avocat et n'a donc pas accès à la justice, surtout quand il n'y a pas l'aide juridique est accordée. Cela devrait donc pas, car il donne une fois de plus pas accès à la justice.

Contradictoire
Art. 6 CEDH le document comprend un traitement équitable des partis. Parmi ces traitements sont un bon nombre de principes importants: une procédure contradictoire, l'indépendance et l'impartialité du juge, l'obligation de la justice et de l'égalité en position de processus. Voici la première contradictoire.

Heard est un principe essentiel dans la procédure civile. Ce principe est aussi appelé le principe de la défense et voit un certain nombre de questions, dit Art. 19 Rv. Ainsi, dans un cas, les deux parties doivent avoir la possibilité de faire valoir leurs points de vue et expliquer ainsi. Les parties peuvent également donner leur avis sur toutes les questions et les documents qui ont émergé au cours de l'audience et les parties peuvent répondre à vue les uns des autres. Par ce principe, le bon exemple, documents qui émergent lors de l'audience et, apparemment, ne voit pas par l'autre partie, ne prennent pas en procédure. L'autre partie doit savoir la possibilité, avant le procès, donné pour répondre à toutes les pièces de la procédure. Le tribunal ne peut pas utiliser les données pour sa décision de ne pas expressément à l'audience avancé. Les parties sont alors en fait, aucune connaissance peut prendre ce qui est nécessaire.

Égalité en position de processus
Ce principe, connu sous le nom de l'égalité des armes, il se agit de l'égalité des parties. Cela vaut bien sûr à la position procédurale des parties. Ce principe ne concerne que la position des parties, pas sur d'autres défauts dans le processus. Ce principe doit être pensé à manquer de neutralité de certaines études d'experts nommés faites concernant le procès. Aussi ce principe sur le fait que les parties voit peut effectivement être entendu que se ils sont à proximité, donc en gros au cours du procès.

Obligation de motivation
Notre Code a une série d'articles qui toute mention de l'obligation de motiver l'art. 121 Constitution, art. Ro 5, art. 30 Rv etc. Cette exigence se applique à la cour. Il doit par son jugement toujours spécifier les motifs de sa décision, donc motivant. Ce ne est pas seulement important pour les parties, qui peuvent maintenant voir comment le tribunal jusqu'à ce que son jugement est venue, mais aussi pour les tribunaux supérieurs en cas d'appel. Cela a duré arbitraire et de partialité sont contre, à savoir les tribunaux supérieurs peuvent surveiller ce qui devait être le raisonnement de la cour inférieure. La justification doit donc être la façon dont le tribunal est arrivé à sa décision et les déclarations et les actions des parties qui y ont joué un rôle décisif. Le juge doit savoir dans la procédure civile toujours décider sur la base de ce que les parties ont donné son préavis et pas autrement. En motivant la cour impose donc responsable.

Les audiences publiques
Ce principe est consacré à l'art. 6 de la CEDH et de l'Art. 121 Constitution et tente de se assurer que tous les processus se déroulent publiquement. Il ya bien sûr des exceptions à cela, je veux garder hors de considération ici. Ce principe garantit, entre autres choses, que le public peut surveiller comment les juges jugent, ce qui crée souvent plus confiance dans la loi et de sécurité juridique. L'audience devrait être publique, aussi la décision. Toutefois, la délibération du juge des référés ne est pas publique et se déroule dans le secret.

Le délai raisonnable
Dans la procédure civile existe autonomie des parties. Cela signifie que les parties sont libres de décider comment, quand et lorsqu'il ne est pas en litige. Cependant, il faut tenir compte des limites de temps raisonnables applicables aux Pays-Bas. Non seulement les parties doivent se assurer que le processus est aussi rapide que possible, bien sûr, le juge doit se porter garant pour ici. À savoir la CEDH exige la responsabilité de droite illustre sur le processus et le progrès. Ainsi, le tribunal doit se assurer de savoir quels renseignements ils doivent fournir aux parties à l'avance. Elle travaille également avec des experts et des témoins devrait être fait dès que possible, art. 20 Rv. Art. 130-134 Rv ya quelques règles spécifiques sur le délai raisonnable.

Indépendance et impartialité
Le juge doit, conformément à l'art. 112 Constitution et art. 6 de la CEDH, indépendante et impartiale aux parties. Cette indépendance se rapporte à la relation entre le pouvoir judiciaire et les autres pouvoirs. Ce est assurée par l'organisation et les pouvoirs du système judiciaire d'établir par la loi. En outre, les juges ne peuvent pas par ne importe quel autre pouvoir que sont révocables par eux-mêmes. En plus de l'indépendance ce est aussi l'impartialité: subjective et objective. En contrepartie devrait être accordée à l'impartialité subjective réelle, tels que préjudice des parties à. En contrepartie devrait être accordée à l'aspect objectif de partialité lorsqu'une instance juge a déjà noté dans le cas de la procédure. Quand un parti soupçonné de l'impartialité, il ne peut pas contester devant un tribunal ou un juge.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité