Recherche, une œuvre kafkaïenne de Philippe Claudel

FONTE ZOOM:
Le livre "La Recherche" de l'écrivain français Philippe Claudel a été publié en Mars 2011, publié par The Busy Bee. L'histoire est une allégorie de la vie moderne, avec la société cauchemardesque symbolise le monde déroutant dans lequel nous essayons de garder debout.

Philippe Claudel

Philippe Claudel est né en 1962 à Dombasle-sur-Meurthe et est l'auteur d'une série de romans à succès à l'échelle internationale, des scénarios et des histoires. En 2003, sa percée avec le grand public avec les nouveaux Âmes grises. Pour Âmes grises désormais filmés il a reçu le Prix Renaudot et le Grand Prix des lectrices Elle, et sans me le Prix du Roman France Télévision. Pour la petite fille de M. Linh a remporté l'Eurorégion Literaturpreis. Le rapport de Brodeck a été nominé de suite le prix Goncourt.

L'étude

Claudel fait beaucoup de ses livres en utilisant des thèmes tels que l'aliénation, de l'impuissance et de l'humanité. Dans son livre La recherche, ces ingrédients sont présents dans extremis. La vie en elle-même est absurde, ajouter encore là à ce que l'humanité a fait. Nous sommes impuissants contre un bastion des règles, des systèmes et des techniques, la déshumanisation, alors que nous nous encore ici et là, se accrochant à des touffes de l'humanité reste. Le monde déroutant est probablement l'un des plus confus que l'autre. Comment vous rencontrez quelque chose étroitement liée à la façon dont vous mettez dans votre peau. L'outsider, la victime est souvent un Upperdog: le voyant. Ceux avec des oeillères qui continuent dévaler ont beaucoup plus facile.

L'histoire commence avec l'entrée du chercheur dans une ville industrielle. Sa mission est d'élucider la raison pour laquelle un grand nombre d'employés de la Société se est suicidé. La recherche a échoué à se matérialiser parce que l'enquêteur de façon bizarres est contrecarrée. Les circonstances dans lesquelles il se trouve faire surréaliste. Peu à peu, le livre que vous aurez jamais plus loin dans la disparition de l'enquêteur. Les accords avec notre propre monde sont évidemment reconnaissable. Néanmoins menacer de neige dans l'histoire. Avec exagéré de souligner quoi il se agit, mais vous pouvez également prendre passé votre objectif. D'ailleurs, combien vous pouvez également d'accord avec le fait que le monde est tellement confus confusion est qu'il ne est pas. Ce est un truc psychologique aux personnes qui se plaignent de parler et si possible pour décrire la situation encore plus sombre. Il arrive un moment où la personne qui se plaint, commence à revenir en arrière un peu et commence à se défendre dans la direction opposée; comme: si terrible ce ne est pas si mal que ça; en fait pas si mauvais, parce que ..... Ce est le sentiment que vous avez laissé à la fin du livre, que l'enquêteur est définitivement désactivé: relief; le cauchemar est en ordre. Nous reprenons le fil de notre propre vie mais encore une fois. Mais attention, car avant que vous savez, qui est contrôlée par des facteurs invisibles.

Ce Claudel est un écrivain virtuose, est incontestable. Et il ne me surprendrait pas se il avec le livre La météo haute examen des yeux lancé et certains prix a été nommé. Pourtant, je reçois des thèmes que l'aliénation et d'impuissance plutôt administrés subtile, comme dans Âmes grises. Et belle langue de Claudel est à son meilleur quand il est rêveur, comme dans le livre Au revoir, M. Friant.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité