Saver devrait aider à payer pour la banque de sauvetage?

FONTE ZOOM:
L'UE étudie de nouvelles règles pour le règlement des banques en difficulté, plus particulièrement le partage du fardeau entre les créanciers, les déposants et les organismes gouvernementaux à une faillite imminente d'une banque.

Qui devrait aider à payer pour la réorganisation ou de la liquidation de la banque?

Au centre de la discussion est la contribution des déposants et des créanciers, une contribution qui a finalement une banque en difficulté à être réorganisée ou liquidée. L'Allemagne et les Pays-Bas est crucial que ces deux groupes doivent maintenant assumer le risque de faillite et non le contribuable.

En outre, il ne devrait pas venir à une distorsion de concurrence entre les banques des États membres de l'UE. D'autre part, les pays non-euro dans l'application de leurs capacités nationales sont plus libres que les pays de l'euro, pour lesquels les règles sont beaucoup plus strictes.

La nouvelle législation permet de place pour la prise de décision individuelle?

Même l'absence d'accord au sein de l'UE sur les règles dans le traitement des banques en difficulté. Mais la fin de Juin 2013 Nouveau tentatives de parvenir à une position commune sur la nouvelle législation.

Pendant les premières négociations sur cette question complexe, il y avait encore un désaccord entre l'Allemagne et la France sur combien d'espace devrait être l'individu États membres dans l'application des règles. Allemagne exigeait, entre autres, pris en charge par la Finlande et les Pays-Bas, des règles particulièrement strictes. La France et le Royaume-Uni ont appelé à davantage de pouvoirs de décision dans les différents États membres.

Bretagne craint une panique bancaire

À l'étude était à Luxembourg comprennent la proposition d'au moins 8% des passifs d'une banque tels que actions, les obligations ou les économies, en cas de faillite imminente déployer pour couvrir les pertes.

France, l'Angleterre et la Suède se inquiètent qu'il pourrait venir à une panique bancaire ou au moins conduirait à une perte de confiance, comme ce serait demandé aux titulaires de comptes de prendre part à la rescousse des institutions financières. Les détenteurs de grandes économies et les dépôts à Chypre pour la première fois en Avril 2013 étaient à un sauvetage des banques appelé financièrement responsable.

Création de fonds d'urgence nationaux

Tous les pays de l'UE devraient mettre en place un fonds d'urgence pour modèle allemand, dans lequel les banques elles-mêmes contribuent. De quels fonds les coûts de règlement doivent être combattus. Sous moyens de règlement dans ce contexte une fermeture ou une réduction significative de l'activité bancaire. Pour la mise en place de ces fonds d'urgence nationaux étaient les pays de l'UE une décennie moment donné.

Devraient éviter hiérarchie de confusion dans la responsabilité

Lors d'une première série de consultations en Juin 2013 au Luxembourg, il était au moins d'accord sur l'ordre dans lequel les propriétaires et créanciers à l'avenir la responsabilité financière devraient être appelés:

  • Soyez le premier à verser aux actionnaires;
  • puis les détenteurs d'obligations;
  • et le dernier aux déposants avec l'épargne et des dépôts ?? s Plus de 100 000.

Les particuliers et les petites et moyennes entreprises sont donc seulement à la fin discuté.

En raison de la hiérarchie proposée dans le passif doit être évitée, ce qui, comme ce fut le cas avec la presque faillite ?? ?? Chypre, la confusion règne à propos de laquelle les investisseurs sont impliqués dans une banque met dans le pétrin.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité