Transvaser seulement à l'échec du plan de relance?

FONTE ZOOM:
"Le transfert d'une entreprise en accord judiciaire» est une mise au point spéciale la situation très particulière où ils sortent les moyens de concordat un transfert. Seulement réglé par deux articles juridiques, l'ensemble du système est principalement son origine dans la loi. Dans cet article, nous nous demandons si jamais, le transfert de l'entreprise, ou seulement en cas d'échec ou de non-mise en œuvre du plan de relance. Un point majeur de discorde est de savoir si le transfert peut toujours être demandé par le commissaire de suspendre, ou se il ne peut échouer si le plan de relance, ou si le débiteur ne exécute pas cette reprise.

Surtout a fait la doctrine juridique française que le tribunal ne autorise le transfert se il constate l'échec de la procédure d'accord.

Les raisons de ce poste comprennent que quand un débiteur se applique pour la composition judiciaire, il pourrait par ailleurs faire face à un commissaire de suspension entièrement au delà de sa organise la vente de son entreprise.

Cependant, la loi française, ces auteurs ne ont pas toujours suivi.

Contre ce est la réalité que le débiteur est souvent trop tard pour appliquer de l'administration judiciaire.
Le sauvetage de l'entreprise en tant que telle, est donc extrêmement difficile, voire impossible, si ce ne est très difficile. Dans cette perspective, le concordat est un appel à l'aide en raison de la débitrice, qui souvent apprécier qu'au moins un transfert partiel est la seule station possible. De ce point de vue assume une partie de la loi que la demande d'un arrangement est déposé pour fins de l'application de l'art. 41 W.G.A.

Ivan Verougstraete se produit à ce poste, il qualifie l'application de l'art. 41 W.G.A. même si la variante de solution de juin pour le règlement juridique.

En outre, un retard important se produirait si nous acceptons que seul peut transférer à l'échec ou non effectuer la récupération. Dans ce cas, le transfert serait bien entendu possible que dans la phase finale de la suspension. La phase de la suspension provisoire peut prendre jusqu'à neuf mois, et quand on a l'intention de transférer l'entreprise pour éviter des retards inutiles mi. Dans le cas d'un transfert complet, la loi prévoit une procédure spéciale par un vote entre les créanciers. Il semble plus compatible avec le droit de supposer que le transfert peut être effectué à tout moment de la procédure de concordat.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité