Une indemnité de remplacement va aux héritiers en cas de décès

FONTE ZOOM:
Fondamentalement vacances pas encore été mis est doit être réglé se il ne peut être pris pour cessation d'emploi. Mais qu'advient-il si la relation de travail est résilié par le décès de l'employé? Sur cette question, la Cour a maintenant dans son arrêt du 12 Juin 2014 - le une opinion C118 / 13. Une indemnité de remplacement est dans le cas d'héritiers de la mort - que vous devez savoir!

La Cour européenne de Justice dans son arrêt le avis juridique après la mort de congé le droit de l'employé ne expire pas. Ce droit à une indemnité financière passe aux héritiers de l'employé, même si l'employé n'a pas une demande d'indemnisation avant sa mort. La Cour européenne rend sa jurisprudence, à l'art. 7 de la directive 2003/88 / CE du Parlement européen et du Conseil du 4 Novembre 2003 concernant certains aspects de l'organisation du temps de travail.

Sur le sujet de l'éditorial de experto recommande:
Droit du travail pour les nuls

La situation juridique

La législation de l'Union définit dans la présente directive, les États membres doivent veiller à ce que le congé annuel payé minimal ne peut pas être remplacée par une indemnité, sauf la cessation d'emploi.

. Le § 7, paragraphe 4 de la Loi sur la fête fédérale prévoit: "Peut totalement ou partiellement pas obtenu l'autorisation est la cessation d'emploi, il est rémunéré." Selon § 1922 al. 1 du Code civil va de pair avec la mort d'une personne dont les actifs ensemble à une ou plusieurs personnes de plus.

L'arrêt de la CJCE

Selon la Cour européenne considère que ces dispositions du droit allemand avec le droit de l'Union européenne. Le jugement est un cas d'un travailleur décédé d'Allemagne. Mme B. est le seul héritier de son défunt mari, qui était employé à partir du 1er Août 1998 jusqu'à sa mort le 19 Novembre 2010 par K + K. M. B. était gravement malade depuis 2009. En cette année, il était de huit mois d'incapacité. Personnes handicapées a également été datée du 11 Octobre 2010 jusqu'à sa mort. Au moment de sa mort, M. Bollacke admet qu'il a droit à au moins 140, congé 5 journées portes ouvertes annuelle.

M. B ne avait pas une demande d'indemnisation. Par lettre datée du 31 Janvier 2011, Mme B. a prétendu demandes d'indemnisation K + K pour ces jours de congé inutilisés. K + K a rejeté la demande au motif que soulevaient des doutes dans l'esprit que nous avons affaire à une réclamation héréditaire. Le summum de la juridiction de première instance devant la femme en tant apporté cette réclamation, a rejeté le recours au motif que, en vertu de la compétence de la Cour fédérale du travail a droit au versement en lieu et place du non pris à la cessation d'emploi de congé annuel payé dans le cas de cessation de la relation de travail responsabilité ne est pas engagée par le décès de l'employé.

La position du GAL Hamm

Cette juridiction Hamm a présenté à la Cour européenne de justice contre cette méthode d'essai si la compétence de la Cour fédérale du travail est compatible avec le droit communautaire. La CJCE se réfère tout d'abord à la jurisprudence constante de la Cour que le droit de chaque travailleur au congé annuel payé comme un principe particulièrement important du droit social de l'UE.

À laquelle aucune dérogation ne est permise et les autorités nationales compétentes doit mettre en œuvre seulement dans les limites se explicitement prises en l'codifiée par la directive 2003/88, la directive 93/104 / CE du 23 Novembre 1993 concernant certains aspects de l'organisation du temps de travail être.

Enfin, la Cour a déjà jugé que l'employé si la relation d'emploi a pris fin et par conséquent, il ne est plus possible de prendre effectivement congé annuel payé, conformément à l'art. 7, par. 2, de la directive 2003/88 droit à une indemnité de empêcher toute jouissance du droit à congé annuel payé qu'il soit, même sous la forme de ressources financières retenu en raison de cette impossibilité.

Conclusion

Cela devrait se appliquer également dans le cas du décès de l'employé. Enfin prouve à une compensation financière si la relation de travail a pris fin par le décès de l'employé, comme essentielle pour assurer l'efficacité du droit au congé annuel payé dû à l'employé en vertu de la directive 2003/88.

Dans la pratique, par conséquent, se assurer que le congé annuel en circulation doit être compensée financièrement, même si l'employé est décédé. L'indemnité est versée aux héritiers.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité