Usufruit: général

FONTE ZOOM:
Dans cette spéciale, les différences sont mises en évidence entre l'usufruit en Belgique et aux Pays-Bas. Explique d'abord certains concepts initiaux dans cet article.

Général

Sur la base de l'art. 578 du Code civil définit le législateur usufruit belge que le droit à un cas où quelqu'un d'autre a la propriété d'avoir le plaisir. L'usufruitier doit faire en vertu de l'obligation de la chose elle-même à maintenir. Cette définition tirer quelques brèves remarques. Tout d'abord, la définition en dit trop, d'autre part elle ne dit pas assez.

Trop est dit parce que l'usufruitier pas réellement profiter en tant que propriétaire. En outre, l'obligation de préserver la substance de l'affaire aucun élément constitutif de parler de l'usufruit.

Pas assez qui est dit parce que la définition ne fait pas référence au caractère temporaire et l'entreprise.

Aux Pays-Bas, cependant, aucune définition générale de l'usufruit par le législateur, mais ils énumèrent les droits d'usufruit dans la loi. Il donne un droit d'usufruit d'utiliser l'affaire de quelqu'un d'autre et de jouir des fruits.

Fruits

Classique a été appelé rendements fruitiers menant à la propriété régulière et les droits tout en préservant leur substance. Cette définition est difficile à appliquer à certains biens meubles et devrait donc cette définition étroite pour être abandonnée. Donc, nous pourrions mieux dire que les fruits d'une partie des revenus renouvelables d'une affaire.

Sur la base de l'art. 582 B. W., nous arrivons à les trois catégories suivantes:

Fruits naturels sont les fruits que la nature produit spontanément, et le rendement des animaux. Les fruits viennent seul usufruitier aller à la séparation effective pendant la durée de l'usufruit. Donc, l'ouverture de l'usufruit a pas de transfert automatique de propriété du fruit à la suite.

Fruits civils fournissent son revenu sous la forme des revendications que le propriétaire est une propriété physique ou immatériel. Le législateur belge définit les fruits civils sur la base d'une liste non-exhaustive. Cette liste ne est, selon la Cour suprême juste une illustration. Il convient de souligner le fait que ces fruits sont acquis au jour le jour. Ce est tout à fait différent du fruit naturel.

Fruits de l'industrie des produits du sol obtenue par l'industrie.

Utilisation de l'affaire

Outre le plaisir, l'usufruitier a le droit d'utiliser le cas d'une manière normale donnée en usufruit. Il doit aussi prendre en compte la destination que le propriétaire a donnée à l'affaire.

Si nous appliquons ce principe aux biens de consommation, alors nous avons un problème. Ces biens ne peuvent pas être utilisés aux fins normale sans les consommer. La loi stipule que l'usufruitier le cas lui-même doit maintenir. Ce problème a été cherché une solution et est venu à la compréhension de l'usufruit incorrecte.

Usufruit incorrecte indique le droit d'usufruit à consommer les marchandises soumises à l'obligation à la fin de l'usufruit d'un montant égal de marchandises de la même qualité et la valeur ou la valeur estimative pour revenir. Toutefois, cette dernière exigence varie avec les Pays-Bas.
VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité