Web 2.0, les réseaux sociaux et Politique de confidentialité

FONTE ZOOM:
Membres à Xing, Facebook, MySpace, etc. donnent naturellement faibles données privées. D'autre part ce est encore le scénario de cauchemar de citoyen transparent. Les réseaux sociaux et la vie privée dans le Web 2.0 sont compatibles?

La vie privée est, en particulier en Allemagne, est une question importante qui est aussi la politique intensive. Le Web 2.0, où chaque utilisateur est également un producteur ou beaucoup plus prosumer, le législateur, mais a ses limites. Une discussion passionnante du panneau lors du 2e Forum de contenu Web de Cologne éco Association ouvert Prof. Dr. Klemens Skibicki avec quelques théories intéressantes.

Caractéristiques des réseaux sociaux et du Web 2.0

  • Il ya des plates-formes en ligne qui permet l'interaction sur la base de l'auto-généré, profils personnels une communauté d'utilisateurs.
  • Un de-limitation de temps et l'espace dans la publication de l'information et la communication en temps réel.
  • L'abrogation des anciennes limites entre les fournisseurs de services et les utilisateurs à l'auteur rôle.

On peut dire que l'utilisateur du contenu généré par le Web 2.0 a une dimension historique. TOUT LE MONDE est d'envoyer maintenant des informations en mesure dans le monde et à recevoir. Et tout le monde ne respecte pas les règles de protection des données en vigueur, par exemple, les droits de portrait, droits d'auteur, etc. Les réseaux sociaux et du Web 2.0 sont des moyens de communication de masse pour tout le monde. Cela crée des risques de la vie privée, dont de nombreux utilisateurs ne sont pas au courant.

Ce qui fascine le Web 2.0, les utilisateurs dans les réseaux sociaux?
Ce qui intéresse l'utilisateur du Web 2.0 à se engager dans le réseautage social, Skibicki résumé avec injection de cerveau dans la surveillance de la Communauté 2008:

  • 66,5% auto-représentation
  • 63,3% Partenaires d'activités
  • 51% la curiosité
  • 49,3% Rencontres
  • 49% Informations Recherche
  • 45,8% La reconnaissance sociale
  • 18,8% de la pression par les pairs

Les applications Web 2.0 et des outils causent des problèmes sur la confidentialité
Mot Que de nombreux utilisateurs est que le Web 2.0 information privée ne est plus l'information privée. Des données rapides et malades ensemble peut être à la disposition de ne importe qui avec un paramètres de sécurité incorrects. Mots-clés ici comprennent phishing, le vol d'identité, contrôle d'accès, le stockage de données centralisée, aucun oubli, le cryptage, la récupération facile par les utilisateurs, de faibles barrières à l'entrée, entrer beaucoup de données, l'utilisation inefficace des pseudonymes, lien entre les utilisateurs, l'utilisation abusive par des tiers, des données / suppression de profil etc.

Le défi posé par le Web 2.0: Les citoyens doivent être protégés de la soumission volontaire de données. La marque concepts de protection de données approprié. D'autre part, les réseaux sociaux et du Web 2.0 ouvertes les possibilités de publication de masse. Beaucoup d'entre eux, même récompenser remplis intégralement profils de leurs utilisateurs. Après tout, les réseaux sociaux génèrent une partie de leur revenu sur les données personnelles de l'utilisateur.

L'utilisateur doit être informé sur les pratiques de confidentialité bons du Web 2.0
Conditions d'utilisation des réseaux sociaux et du Web 2.0 ne sont pas lus par d'autres utilisateurs. Fondamentalement, ils savent aussi que leurs données sont stockées pour toujours et peut blesser les non autorisées Transfert de photos droits de la personnalité de tiers. Néanmoins, ils le font. De l'insouciance et partiellement mais aussi par ignorance. La jeune génération, les indigènes dits numériques qui grandissent avec le Web 2.0, ont complètement nouvelles notions de sphère privée et publique.

Par conséquent, l'Alpha et l'Oméga est les pratiques du Web 2.0, les Lumières et la facilitation de l'éducation aux médias à la vie privée. Et à travers les générations. Les parents ont besoin d'apprendre qui a déjà impliqué encore les enfants à l'école primaire elle-même. Web 2.0, les logiciels sociaux et d'autres nouvelles possibilités de communication ne doivent pas être diabolisés, beaucoup plus doit être appris la bonne façon de traiter avec elle.

Responsabilité des fournisseurs de services et Web 2.0
Enfin, les fournisseurs d'applications logicielles sociaux et du Web 2.0 sont invités à protéger la vie privée de ses membres. Ce est possible grâce à des paramètres plus privés dans les profils qui ont sciemment élargir utilisateur. En outre, une bonne gestion Communtiy est nécessaire de maintenir les activités sur la plateforme dans les yeux et de détecter les faux profils. Les connexions de données vers le serveur doivent être aussi crypté pour protéger les données contre les accès par des tiers.

Enfin, une très belle citation de M. Skibicki: "Pour les risques et effets secondaires du Web 2.0 Il suffit de demander un expert." Je ne peux rien ajouter.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité