Le diagnostic, la maladie et les symptômes du syndrome du côlon irritable

FONTE ZOOM:

Le syndrome du côlon irritable se traduit par divers symptômes. Le diagnostic est donc très vaste.

Symptômes

Les patients atteints du syndrome de l'intestin irritable souffrent d'une variété de symptômes. Vous souffrez de constipation et de la diarrhée et des douleurs souvent alterné abdominale ou des crampes abdominales. Le tabouret est souvent mélangé avec du mucus. Beaucoup de patients ont après un mouvement de l'intestin, le sentiment d'avoir l'intestin ne se vide pas complètement. Souvent, le mouvement de l'intestin se prépare aussi beaucoup de douleur. Ballonnements sont également commune. En plus de ces plaintes concernant l'intestin, se produire également des symptômes tels que maux de tête, la fatigue, l'insomnie, la dépression, etc. sur. La nuit, mais ce est bien la plupart des patients.

Diagnostic

Les patients présentant ces symptômes disparaissent généralement assez tard pour le médecin. Ce effectue un examen physique détaillé et analyse ainsi complètement de l'abdomen. Le médecin a demandé au patient de maladies antérieures, le déroulement exact de la maladie et de la maladie dans la famille.

Au début de son diagnostic du médecin examine le rectum du patient avec un doigt. Dans le cadre de l'examen rectal le médecin guide un doigt sur l'anus du patient et peut ensuite analyser le dernier morceau de l'intestin pour changer.

Dans le cadre de l'examen, le médecin effectue également une prise de sang, une étude de l'urine et les selles, un test d'allergie, d'une gastro / coloscopie, examen échographique et X-ray. Parce que les symptômes peuvent parler pour de nombreuses autres maladies, le médecin doit être en mesure de les exclure.

Lors de l'examen des selles pourraient être trouvés, par exemple, si les parasites dans l'intestin sont.

Le test d'allergie effectue le médecin pour écarter toute nourriture intolérances possible. Le patient est ajouté goutte à goutte de solutions de différents aliments sur l'avant-bras. Les gouttes sont crites avec une fine aiguille, de sorte que la solution puisse passer sous la peau du patient. Décolore l'endroit après quelques minutes rougeâtre, le patient est allergique à la nourriture.

Estomac et la coloscopie peuvent être effectuées dans une enquête ou au cours de deux études distinctes. Pour la gastroscopie le patient reçoit une pulvérisation de la gorge qui inhibe le réflexe nauséeux lors de l'insertion de l'endoscope. L'endoscope est un long tube flexible est poussé par-dessus la bouche du patient à travers l'œsophage dans l'estomac. Est-ce que le médecin en outre une pince minces sur l'endoscope, un, un échantillon peut être pris au cours de cette enquête.

Avant la coloscopie, le patient est généralement un sédatif doux. L'endoscope est inséré dans le rectum du patient. Cet endoscope est sensiblement plus longue que la gastroscopie endoscope parce que l'intestin est plusieurs fois plus longtemps que l'estomac. Encore une fois, le médecin peut avoir une mince pinces, un échantillon de la muqueuse intestinale et être examen histologique. Grâce à la coloscopie peut être, par exemple, exclure le cancer, ce qui provoquerait des symptômes similaires.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité