Radis dans la cuisine et l'ancienne médecine monastique

FONTE ZOOM:

Même dans les temps anciens les gens connaissaient les pouvoirs de guérison de radis. Il est mentionné dans Hildegarde de Bingen et faisait partie de la médecine monastique.

Le radis est riche en vitamine C et certaines vitamines B, ses principales composantes comprennent potassium, sodium, magnésium, calcium, phosphore, fer et enzymes Raphanol, une huile et la moutarde glycosides de pétrole contenant du soufre et des substances amères.

Ceci est appelé le radis à un effet antibiotique, il agit cholagogue et expectorant. Vous pouvez profiter du radis frais ou utilisée à titre curatif le jus de radis. Les feuilles sont utilisées comme l'utilisation de thé et il est livré dans un sirop que l'on appelle le radis. Vous écrivez le radis à un astringent, purificateur de sang, diurétique, action antibactérienne, diurétique et antispasmodique. Radis de l'appétit, ballonnements, la toux, l'enrouement, le foie et la vésicule biliaire, des problèmes gastro-intestinaux et la fatigue de printemps. Il stimule le métabolisme, détoxifie et purifie, renforce le système immunitaire et stimule la digestion.

Le radis est récolté au printemps, l'été ou à l'automne, et diffère dans sa mise au point. La racine forte avec la saveur épicée caractéristique est une utilisation polyvalente dans la cuisine. Vous coupez en fines tranches qui sont légèrement salée et en profiter comme un plat d'accompagnement. Une salade de radis est souvent parfumé à la crème qui adoucit l'accent et permet une meilleure ergonomie. Pour une salade de radis de radis est prévue ou râpé. Radis est consommée crue presque exclusivement sous nos latitudes, dans certains pays du Moyen-Orient disposés à la racine et profiter de la musique. Dans les pays asiatiques, il est cuit comme un légume. Les personnes ayant l'estomac sensible, mais devraient se abstenir de radis, car il est difficile à digérer.

VOIR AUSSI:
  1.  
  2.  
  3.  
Sans commentaires

Laisser un commentaire

Code De Sécurité